mardi,21 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: le Conseil presbytéral de l’EEG ne veut plus de Jean Jacques...

Gabon: le Conseil presbytéral de l’EEG ne veut plus de Jean Jacques Ndong Ekouaghe

Ecouter cet article

À peine nommé à la tête de la paroisse du Foyer protestant des 9 étages de Libreville, le pasteur Jean Jacques Ndong Ekouaghe semble être déjà en froid avec sa paroisse. En réaction, à l’issue d’une rencontre tenue le mardi 30 mars dernier à Baraka, le bureau du Conseil presbytéral a exigé son éviction. Un second couac se profile donc pour l’homme de Dieu après un mandat peu reluisant au sommet de l’Eglise évangélique du Gabon, rapporte Migoexpress.

Sur requête expresse du bureau du Conseil presbytéral du Foyer protestant des 9 étages, le Conseil national de l’Eglise évangélique du Gabon s’est entretenu avec ladite entité religieuse le mardi 30 mars 2021 à son siège sis à Baraka. Au coeur des échanges, l’éviction instantanée du pasteur Jean Jacques Ndong Ekouaghe. Responsable en activité de la paroisse du Foyer protestant des 9 étages, l’homme de Dieu n’est donc plus en odeur de sainteté avec ses frères en Christ. Une situation qui divise tant l’église est réputée être le corps de ce dernier.

Selon notre confrère de Migoexpress, le plaidoyer mené par le Conseil presbytéral reposerait sur des allégations scandaleuses et déshonnorantes. Il s’agit entre autres de l’abandon de ses activités au sein de la structure dont il est à la tête. Pourtant sa rémunération n’est pas impactée. Face à cette vacance dûment constatée, ses adjoints seraient désormais pliés en 4 pour compenser. Il s’agit respectivement des pasteurs Saturnin Alexandre Ndong Oke, Jean Prosper Mbeng Nguema et la vice-présidente du Conseil, l’ancienne de l’Eglise, Louisette Louembe.

Cité dans plusieurs affaires de concussion du temps où il était à la tête de l’Église Évangélique du Gabon, Jean Jacques Ndong Ekouaghe serait refoulé par les fidèles qui ont rompu l’estime qu’ils lui portaient. « La régression inquiétante du niveau spirituel des paroissiens. Depuis son affectation dans notre paroisse, nous observons une désertion des fidèles », est-il indiqué dans ledit document. Cerise sur le gâteau, le 21 mars dernier, le mis en cause aurait concocté « unilatéralement » le programme détaillé de la fête de la Pâques.

Autre grief porté contre sa personne, le conflit d’intérêt né du choix de désigner une société, qui lui appartient, pour conduire les travaux à la Paroisse du 9 étages. La tristement célèbre Sogicco, reconnue pour être citée dans le détournement au sein de l’Eglise Évangélique du Gabon. Où est passée la probité morale de ce pasteur pourtant admiré de certains, malgré cette pile d’accusations pesant sur lui ? Fort ce qui précède, le Conseil presbytéral des 9 étages à décidé de demander l’éviction du « pasteur véreux ». La décision du président Augustin Bouengone est très attendue !

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop