mardi,26 octobre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: le commerce des produits pharmaceutiques poursuit son ascension avec plus de...

Gabon: le commerce des produits pharmaceutiques poursuit son ascension avec plus de 62 milliards de chiffre d’affaires

Ecouter cet article

50 milliards de FCFA en 2012 et plus de 62,2 milliards de FCFA en 2020. Comme le suggère une enquête de la direction générale de l’économie et de la politique fiscale (Dgepf), le commerce des produits pharmaceutiques est l’un de ceux affichant le plus fort dynamisme dans le paysage économique depuis une dizaine d’années. En hausse constante, celui-ci a notamment su profiter en 2020 de la crise sanitaire.

Consolidé à 62,2 milliards de FCFA en hausse de 2,4%, le chiffre d’affaires du commerce des produits pharmaceutiques poursuit son ascension en 2020. Après un léger repli observé sur la période 2018-2019 (-0,7% à 60,71 milliards de FCFA), ce commerce largement dominé par Ubi Pharm et Pharma Gabon, a su profiter de la bonne rotation des stocks pour se prémunir des risques de pénurie liés à la crise sanitaire.

En effet, alors que d’autres secteurs à l’image du tourisme et de l’hôtellerie, ont éprouvé de grandes difficultés pour se maintenir à flot au terme de l’exercice écoulé, le commerce des produits pharmaceutiques qui affiche une hausse quasi-constante depuis l’exercice 2012 où son chiffre d’affaires s’établissait à 50 milliards de FCFA, a su maintenir le cap. 

Imputable à la mise en place d’un fonds spécial pour la prise en charge des médicaments des GEF comme le suggère l’enquête de la direction générale de l’économie et de la politique fiscale (Dgepf), mais également à la situation sanitaire qui a imposé un recours massif aux médicaments, cette hausse du chiffre d’affaires témoigne donc de l’effet positif de la pandémie sur ce secteur. 

Passé en moins de 10 ans d’un chiffre d’affaires de 50 milliards à plus de 62 milliards de FCFA, ce secteur affiche donc sa bonne santé. Il reste toutefois encore largement tributaire des importations de médicaments, alors qu’au regard de sa capacité financière, ces opérateurs auraient pu développer de manière progressive, une industrie pharmaceutique locale, créant ainsi une plus grande chaîne de valeur.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop