vendredi,17 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: le commandant Moubogha écroué à la prison de Mouila

Gabon: le commandant Moubogha écroué à la prison de Mouila

Ecouter cet article

Le Commandant Patrick Moubogha, chef d’antenne provinciale des services de la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI), libéré par ses subalternes, le dimanche 25 juillet dernier à Tchibanga, vient d’être placé sous mandat de dépôt à la Prison centrale de Mouila. Selon le récit de notre confrère L’Union, l’intéressé aurait été rattrapé sous les ordres du Commandant en chef des Forces de Police Nationale (FPN), le Général de Brigade Serge Hervé Ngoma.

La surprenante évasion orchestrée le dimanche 25 juillet dernier à la prison de Tchibanga dans la province de la Nyanga par près d’une quarantaine de policiers au profit de leur supérieur le Commandant Patrick Moubogha n’aura finalement pas prospéré. Et pour cause, la cavale de ce dernier est allée en eau de boudin. Pour le Général de Brigade Serge Hervé Ngoma, il est hors de question qu’un commando ternisse l’image de toute une corporation.

Pour ce faire, ce dernier a ordonné une série de mesures disciplinaires à l’encontre des gardiens de la paix qui ont agi comme des hors la loi. Preuve de ces mesures coercitives, la mise sous mandat de dépôt de Patrick Moubogha à la prison de Mouila. Le chef d’antenne locale des services de la Direction générale de la documentation et de l’immigration est accompagné des ses acolytes en l’occurrence Abraham Elanga , Jean martin Litouki , Hugues Ekang Ekomi et Moussavou-Mbongo respectivement directeur régional des polices urbaines sud, commissaire central de Tchibanga, chef d’antenne de la Police judiciaire de la Nyanga et le chef d’antenne de l’Oclad. 

Présumés auteurs de l’évasion spectaculaire qui continue de faire couler encre et salive, ces policiers ont été suspendus de leurs fonctions par mesure conservatoire en attendant les conclusions du conseil d’enquête. En sanctionnant les personnes à l’origine de ce raid, l’administration policière a sans doute tenu à envoyer un message fort à tous ceux qui s’évertuent à outrepasser leurs compétences au nom d’une autorité dont ils jouissent. Pour l’heure, l’enquête se poursuit en interne pour démêler l’écheveau dans cette affaire rocambolesque. Nous y reviendrons!

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop