jeudi,1 octobre 2020
Accueil Actualités Gabon: le collège et lycée Raponda-Walker épinglé dans l’affaire de faux bulletins...

Gabon: le collège et lycée Raponda-Walker épinglé dans l’affaire de faux bulletins de notes et d’inscriptions frauduleuses

L’établissement privé d’enseignement catholique, Collège et Lycée Raponda Walker réputé pour sa rigueur et son sens aigu de la probité aurait-il plongé du côté obscure de la compromission et du trafic ? C’est la question qu’est en droit de se poser l’opinion auprès que le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur eût fait éclater le scandale sur le trafic de faux bulletins de note et d’inscription sur la base de ces documents frauduleux. Dans une note produite par ledit ministère, Raponda-Walker fait partie des établissements ayant inscrit des élèves avec de faux bulletins de notes et moyennant des sommes d’argent. 

Que se passe-t-il au Lycée et Collèges Raponda Walker ? Dans une note parvenue à la rédaction de Gabon Media Time, le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur fait état du démantèlement d’un réseau de trafic de faux bulletins de notes. Ladite note précise en outre que plusieurs établissements privés ont inscrit des centaines d’élèves sur la base de faux documents.  Raponda Walker curieusement est cité dans cette sombre affaire de trafic et d’inscription en faux et usage de faux. 

LIRE AUSSI: Gabon: le ministère de l’Education nationale démantèle un réseau de trafic de faux bulletins de notes 

Cette décision n°00004/MESRSTTENFC DU portant sanction des établissements ayant produits de faux bulletins, chef d’établissement, enseignants, personnels administratifs et élèves de classe de terminale ayant procédé à des inscriptions non conformes  à la réglementation en vigueur précise s’agissant du Lycée et collège Raponda Walker compte dans ses effectifs des « élèves inscrits avec de faux bulletins et moyennant des sommes d’argent » et d’autres inscrits tout bonnement « sans bulletins de notes » et même et c’est un comble « sans dossier d’inscription », a-t-on pu lire dans la note produite par le département ministériel dirigé par le Pr.Patrick Mouguiama Daouda. 

Des faits d’une extrême gravité qui trahissent l’existence des dirigeants véreux au sein de cet établissement pourtant réputé noble avec un attachement viscéral aux valeurs cardinales chrétiennes. Des inscriptions et l’usage des bulletins truqués et contrefaits qui n’auraient pas être effectifs sans l’aval de ses responsables en tête desquels son proviseur Christian Missouma. Lequel doit nécessairement s’expliquer sur cette situation qui ternit l’image de ce noble établissement.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Street 103 Gabon Gmt

padding-top : 20px;