dimanche,20 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon : le COJEP appelle à l'éviction de Nkoghe Bekale et à...

Gabon : le COJEP appelle à l’éviction de Nkoghe Bekale et à la dissolution du parlement

C’est à la faveur d’un point presse animé ce samedi 01 février 2020 que le Collectif des Jeunes pour la Patrie (COJEP) ont tenu à faire un tour d’horizon de la situation sociopolitique que traverse le Gabon depuis plusieurs mois. Si ce rassemblement regroupant plusieurs jeunes acteurs politiques du pays s’est dit préoccupé par la dégradation du tissu social et économique, elle a interpellé le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba « à s’engager fermement dans le processus de redressement à travers des décisions courageuses » en y associant l’ensemble des acteurs politiques mais aussi de la société civile. 

C’est autour de son coordinateur Joël Mapangou que les membres  de ce collectif ont tenu à s’exprimer sur la situation de crise multiforme que traverse le pays et qui selon eux s’est accentuée depuis la dernière présidentielle d’août 2016.  Par la voix de son porte-parole Alain Obame, le  Collectif des Jeunes pour la Patrie a fait le point des événements qui ont marqué ces trois dernières années et qui met à mal la paix, la cohésion et l’unité nationale. 

Entre l’accident vasculaire cérébral dont a été victime le président de la République Ali Bongo Ondimba lors d’un déplacement en octobre 2018 à Ryad en Arabie saoudite, en passant par le coup d’Etat manqué du 07 janvier 2019, le scandale du kevazingogate marqué par la disparition de près de 5 000 m3 soit 353 conteneurs de kevazingo, ou plus récemment le lancement de l’opération anticorruption dite « scorpion » avec sa vague d’interpellations et la mise aux arrêts des hautes personnalités de l’Administration Publique et Parapublique, le Gabon a connu des jours incertains et tumultueux.  

« Oui, ne nous mentons pas, La crise multiforme que traverse notre pays le Gabon risque d’être le précurseur d’une crise encore plus profonde aux conséquences incalculables », a indiqué Alain Obame. C’est donc dans le souci de prévenir cette « situation chaotique » que les membres du COJEP ont tenu à interpeller non seulement les amis du Gabon à l’instar de la représentation de l’Union Européenne, de l’Union Africaine, de l’ambassade de France, afin de solliciter un meilleur engagement de leur part dans le processus de sortie de crise de notre pays, mais surtout le chef de l’Etat à prendre ses responsabilités

Ainsi,  le Collectif des Jeunes pour la Patrie a émis quelques propositions susceptibles d’apaiser le climat lourd qui pèse actuellement sur le pays notamment l’éviction du premier ministre Julien Nkoghe qui selon ce regroupement a « lamentablement échoué au regard des évènements » de ces derniers mois, la dissolution du parlement  « du fait de son mutisme devant le peuple dont il est le représentant face à tous ces faits évoqués plus haut », mais surtout la convocation des assises nationales avec toutes les couches sociales”.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt