jeudi,23 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: le CNPDCP sensibilise les praticiens de santé à la protection des...

Gabon: le CNPDCP sensibilise les praticiens de santé à la protection des données personnelles

Ecouter cet article

Au Gabon, la Commission nationale pour la protection des données à caractère personnel (Cnpdcp) organise du 26 au 27 janvier 2021, une campagne de sensibilisation à l’endroit des praticiens de santé et secrétaires généraux sous le thème : « Le traitement des données personnelles relatives à la Santé : droits et obligations ». Une action de communication qui intervient en prélude à la journée mondiale de la protection des données personnelles qui se tiendra ce 28 janvier 2021.

C’est la salle de conférence du Centre hospitalier de Libreville (CHUL) qui a servi de cadre à la tenue de cette campagne de sensibilisation et de communication qui va durer 2 jours, au bénéfice des directeurs généraux des CHU, des médecins chefs et responsables des structures de santé, ainsi qu’aux secrétaires généraux des départements ministériels. Objectif, renforcer la culture de la protection de la vie privée et des données personnelles dans le domaine de la santé, tout en rappelant les notions de droits des personnes physiques et obligations des personnes morales.

« Au niveau de la santé, il y a le secret médical auquel nous sommes assermentés et qui fait qu’on ne peut pas divulguer les informations sur la pathologie d’un patient à n’importe qui, sans l’autorisation de celui-ci. Les données de l’hôpital ne sont pas divulguées n’importe comment et son confidentielles » a indiqué le Dr. Marie-Thérèse Vane, directeur générale du CHUL, saluant l’initiative de la Cnpdcp de promulguer au public les droits et les obligations des uns et des autres en matière de données à caractère personnel.

Des données à caractère personnel sont régulièrement traitées, au travail, dans les rapports avec les pouvoirs publics, dans le secteur de la santé, lors d’achat de biens ou de services, ou encore lors de recherches sur internet. La Commission nationale pour la protection des données à caractère personnel est l’unique instrument existant au Gabon capable d’intervenir en cas de violation ou traitement abusif des données personnelles des citoyens, susceptible d’entraîner une atteinte à la vie privée, aux droits de l’Homme, aux libertés individuelles ou publiques.

Il convient de retenir qu’il existe deux types de données personnelles. Les données classiques regroupent le nom et le prénom, l’image, la photographie, l’adresse mail, le numéro de compte bancaire, entre autres. Les données dites sensibles concernent entre autres, les opinions politiques, les obligations religieuses et les données de santé. Toute personne physique concernée a le droit d’accéder à ses données et le droit de recevoir des informations claires sur l’utilisation de ses données. Quant aux obligations, ce qu’on pourrait retenir, est que tout organisme ou institution a obligation de confidentialité. Toute violation du secret professionnel est une violation de confidentialité.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop