samedi,4 décembre 2021
AccueilA La UneGabon: le chiffre d’affaires de la Sogara en baisse de 10% en...

Gabon: le chiffre d’affaires de la Sogara en baisse de 10% en 2019

Ecouter cet article

Alors que le secteur pétrolier s’est caractérisé en 2019 par un raffermissement de son activité après plusieurs années successives en baisse de régime, la branche de raffinage du pétrole brut, a quant à elle été marquée par une atonie de son activité. Ainsi, du volume de brut traité aux ventes, en passant par le volume de produits pétroliers importés, l’activité de raffinage s’est caractérisée en 2019 par un affaiblissement de ses performances.

En effet, dans un contexte où la production nationale de pétrole brut a progressé de 13% à 10,901 millions de tonnes en 2019 contre 9,647 millions de tonnes en 2018, grâce notamment à la mise en exploitation du champ Simba par Perenco, l’activité de raffinage elle, s’est totalement liquefiée comme on peut le souligner à l’analyse de la dernière note de conjoncture sectorielle. 

Dans ce rapport élaboré par les services de la direction générale de l’économie et de la politique fiscale (DGEPF), on constate que la branche de raffinage du pétrole brut, a été marquée par une atonie de son activité, avec des volumes traités qui sont passés de 779951 tonnes métriques en 2018 à 675 471 tonnes métriques en 2019, soit une baisse de 13,4%. 

Consécutive notamment à l’obsolescence de l’outil de production, mais également aux difficultés d’approvisionnement en pétrole brut auprès des principaux fournisseurs, cette activité a vu ses principaux indicateurs s’ébranler. Pour preuve, pour satisfaire la demande locale, le deuxième plus petit producteur de l’OPEP, a du se résoudre à importer des produits pétroliers raffinés d’un volume de 327 279 tonnes métriques.

Une situation qui a irrémédiablement sonné le glas d’une des principales entreprises gabonaises, qui a dû faire face à la baisse progressive des ventes sur les marchés domestiques et extérieurs notamment de butane (-16,6%), de pétrole lampant (-29,7%), ou encore de gasoil moteur (-20,6%), entraînant de facto une baisse de près de 10% de son chiffre d’affaires à 219,4 milliards de FCFA. A noter que malgré ces difficultés, la masse salariale de la société a augmenté de 5% à 10,915 milliards de FCFA.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop