dimanche,1 novembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : le changement climatique, au coeur de la 20e journée africaine...

Gabon : le changement climatique, au coeur de la 20e journée africaine de la technologie et de la propriété intellectuelle

L’auditorium de l’immeuble Arambo a accueilli ce vendredi 18 octobre, la 20e journée Africaine de la Technologie et de la propriété intellectuelle. Cette édition, s’artculait autour du thème mettant en avant la nécessité pour les créateurs et artistes de tenir compte des problèmes liés au réchauffement climatique. Cette conférence a été rehaussée par l’investissement de l’OGAPI et par la présence du BUGADA. 

Une thématique particulière. Particulière en raison de la complexité et des difficultés auxquelles nous faisons face au moment de trouver un lien entre changement climatique et création invention et donc propriété intellectuelle. Pourtant, c‘est bien sur la base de ce thème que se sont succédé les différents panélistes et intervenants. 

Sous le haut patronage du ministère du commerce, du tourisme, des petites et moyennes entreprises et de l’industrie, l’Office gabonais de la propriété industrielle ( OGAPI ) représenté par son  directeur Marius Chamba, cette journée africaine de la Technologie a notamment été rehaussée par la présence du Bureau gabonais des droits d’auteur (BUGADA). 

Marius Chamba, directeur de l’OGAPI, a entretenu l’auditoire sur l’ensemble des oeuvres de l’esprit c’est à dire la publication, les inventions, design et ornements. L’idée à travers son intervention était de mettre en lumière, entre autres, les solutions que peut apporter la propriété industrielle aux problèmes climatiques, impactant le développement et compromettant  par là même, gravement l’avenir de la planète.

Pour le BUGADA, Bureau  gabonais des droits d’auteur représenté par Maxime Obame Ella s’est lui appesanti sur l’état de l’avancement des travaux  des droits d’auteur au Gabon. Scindé en plusieurs familles, de la Propriété  artistique à la propriété littéraire en passant par les droits d’auteur et les droits voisins, Maxime Obame Ella a présenté avec une certaines aisance, les enjeux de l’effectivité des droits d’auteur au Gabon. 

Il a en fin de propos, s’il a rappelé qu’il était  assez difficile de faire un rapport entre Propriété Intellectuelle et environnement, il a toutefois reconnu qu’il fallait nécessairement en tenir compte car la détérioration de l’environnement porterait forcément atteinte à la création.  » Lorsque que contraint de travailler dans une chaleur accrue, est ce que les artistes pourront produire  les oeuvres qui nous magnifient, qui nous inspirent etc…?  » a- t- Il conclu.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion