vendredi,15 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: le CGC présente son rapport sur l’incidence des mesures gouvernementales sur...

Gabon: le CGC présente son rapport sur l’incidence des mesures gouvernementales sur les importations

Ecouter cet article

Dans l’optique d’explorer l’incidence de la crise du covid-19 et notamment des mesures gouvernementales sur les coûts de passage portuaire des conteneurs à l’importation, le Conseil gabonais des chargeurs (CGC) a élaboré un rapport. Présenté ce jeudi 8 juillet 2021 au ministre chargé des Transports, Brice Constant Paillat, en présence du directeur général du CGC, Pierre Moïse Mba et d’opérateurs du secteur agro-alimentaire, celui-ci a notamment mis en lumière les difficultés rencontrées par ces derniers.

Bien décidé à « optimiser les ressources financières dans le secteur multimodal » tout en remettant le Conseil gabonais des chargeurs (CGC) au centre du fret maritime et aérien, Pierre Moïse Mba et ses équipes multiplient les initiatives. Dernière en date, l’élaboration d’un rapport sur l’incidence de la crise du covid-19 et notamment des mesures gouvernementales sur les coûts de passage portuaire des conteneurs à l’importation.

En effet, conscient de l’impact de ces mesures sur les coûts de passage portuaires et donc in fine sur le panier de la ménagère, le CGC a donc élaboré cette étude basée sur plusieurs hypothèses, avec en toile de fond, la volonté d’intensifier le dialogue administrations-secteur privé. Un rapport présenté par le responsable du pôle études et statistiques, en présence du ministre chargé des Transports, Brice Constant Paillat, du directeur général du CGC, Pierre Moïse Mba mais également d’opérateurs du secteur agro-alimentaire. 

Soulignant la volonté du CGC d’apporter une réponse précise et cohérente aux difficultés rencontrées par les opérateurs économiques, mais également celle d’améliorer un dialogue public-privé difficile en ces temps de crise, ce rapport vient donc « concrétiser l’ambition d’efficacité, de performance et de développement » voulu par la nouvelle direction de cette entité. Toute chose qui n’a pas manqué d’interpeller Brice Constant Paillat qui a « salué cette nouvelle dynamique » tout en invitant Pierre Moïse Mba à « poursuivre ses efforts ».

A noter que la présentation de ce rapport basé sur des mesures allant de la suppression de certaines taxes prélevées par les administrations portuaires, à la baisse de la redevance d’utilisation du système informatique douanier (RUSID) de 3 % à 1,5 % de la valeur de la marchandise, en passant par la suppression des frais relatifs aux autorisations de mise à consommation (AMC)

et de mise sur le marché (AMM), intervient quelques jours après l’opérationnalisation du processus d’interconnexion des services du CGC dans l’optique de « faciliter la gestion des données pour un meilleur rendement ». 

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Enami Shop