Gabon: le centre des métiers industriels créé par Avic ouvrira dans un an

Gabon Gabonmediatime 14 (27)
Le centre de formation construit par le groupe AVIC International Holding Corporation Liu Jun © D.R

Annoncé en août 2017 par le vice président du groupe AVIC International Holding Corporation Liu Jun, la construction de trois centres de formation de référence ultramodernes à Libreville, Franceville et Port-Gentil est bien avancée. Ainsi, selon la ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Formation professionnelle Madeleine Berre, le premier situé à la Zone Economique à Régime spécial de Nkok sera livré dans un peu plus d’un an.



Matérialisé il y a un peu moins de deux ans suite à la pose de la première pierre par le président de la République Ali Bongo Ondimba, la construction du Centre de formation et de perfectionnement professionnel (CFPP) de Libreville situé dans la zone économique à régime spécial de Nkok devrait être achevée dans les mois à venir. 

En effet, comme l’a annoncé la ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Formation professionnelle Madeleine Berre en visite sur ce chantier vendredi dernier aux côtés de l’administrateur général de la Zes de Nkok Igor Simard, ce centre dédié aux métiers industriels et financé par le chinois Avic International, ouvrira ses portes en septembre 2020.

Créé pour assurer la formation des machinistes, des conducteurs d’engins, et autres métiers étroitement liés à l’industrie, ce centre pourra accueillir pas moins de 1000 étudiants, et comptera notamment des dortoirs, des logements pour enseignants et un ensemble d’infrastructures nouvelle génération.

Pour rappel, AVIC International est un des fleurons de l’industrie aéronautique chinoise, sa volonté d’investir dans ce projet hautement stratégique souligne l’excellence des relations entre les deux pays. Par ailleurs, il devrait permettre au Gabon de se démarquer dans la sous-région, en disposant de pôles de formation et de remise à niveau dans les domaines aéronautiques et technologiques.

Laissez votre commentaire