vendredi,23 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : le Centre de Santé de Malinga à l'âge de pierre

Gabon : le Centre de Santé de Malinga à l’âge de pierre

Laissés pour compte, abandonnés et désabusés, c’est en résumé le ressentiment des populations de Malinga qui flirtent avec la mort à chaque fois qu’un habitant et ressortissant de cette contrée est atteint d’une maladie. Pour cause, ce village frontalier au Congo n’a aucune structure médicale aux normes classiques et élémentaires pour prodiguer aux villageois les premiers soins avant, selon la gravité, de procéder ou pas à une évacuation sur l’hôpital chrétien de Bongolo.       

Malinga est le chef-lieu du département de la Louetsi-Bibaka, dans la Ngounié (au sud du Gabon) située à 900 km de Libreville. Comme beaucoup d’autres localités du Gabon profond, ce village n’est doté d’aucune structure sanitaire digne de ce nom. Il a fait l’objet, il y a 30 ans de la  construction d’un bâtiment aujour en état de décrépitude avancé et qui est tout logiquement tombé en ruine en même temps qu’il n’est presque plus alimenté en médicaments et produits pharmaceutiques. 

Gabon Gabonmediatime Malinga
Le traitement des patients se fait avec les moyens de bord © D.R.

L’accès à la santé dans cette partie sud de la Ngounié se révèle être quasiment impossible. Plusieurs habitants de la région, nous rapporte t-on, passent de vie à trépas faute non seulement de structures médicales adéquates mais surtout de moyens financiers leur permettant de rallier Lebamba afin de se faire prendre en charge au célébrissime hôpital chrétien de Bongolo. Et l’état de la route n’est pas pour faciliter leur transfert de Malinga à Lebamba car boueuse, foncièrement accidentée, dotée de ponts vétustes des temps coloniaux. Parfois pour un transfert, ils passent la nuit sur la route, augmentant ainsi le risque de péril mortel pour un patient déjà en situation d’urgence. 

Lire aussi: Gabon: Axe Lebamba-Mbigou, la route de l’extrême 

D’aucuns redoutant le trajet menant à Bongolo sont contraints de se rendre au Congo Brazzaville à la frontière plus précisément à Molo, Moukondo ou Divenié, des villages situés à 5, 12 et 40 km mètres de Malinga. « En matière de santé, il n’y a que Dieu qui nous garde ici à Malinga et qui nous épargne de toutes maladies et d’épidémies. Si tu tombes malade, tu es obligé de te rendre au Congo pour te faire soigner »,  rapportait un habitant de Malinga. Ce fut le cas le mois dernier quand  un enfant de 5 ans, Miguel M. nous rapporte un média a été mordu par un serpent. « Pour sauver la vie du gamin, ses parents l’ont conduit d’urgence à Moukondo, un village du Congo, situé à 12 km de Malinga, pour y recevoir des soins », pouvait-on lire. 

Lire aussi : Gabon: la Ngounié Sud, au bon souvenir des abonnés au sous-développement 

Les habitants de Malinga ont perdu espoir, ils désespèrent et ne se font plus aucune illusion sur un éventuel changement, surtout depuis que la construction d’un centre médical en 2000, exécutée par Sobéa-Satom avait suscité l’espoir des Malinois avait été abruptement interrompu pour des raisons qu’ils n’ont jamais su et qu’ils ne sauront certainement jamais.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt