mardi,27 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: le calvaire des populations du Pk9

Gabon: le calvaire des populations du Pk9

Entre inondations et poussée vertigineuse de l’herbe dans le bassin versant traversant la Nationale 1 au niveau du rond-point du Pk9, aux abords de l’École d’application du service de Santé militaire de Libreville (Eassml), les populations environnantes ne savent plus à quel saint se vouer. Une situation longtemps décriée et favorisée aujourd’hui par l’abandon des « dernières finitions » à ce niveau du chantier routier de l’axe PK5-PK12. Les riverains le vivent mal.

Au PK9 dans le 6e arrondissement de Libreville, les populations habitant aux abords du bassin versant qui traverse la Nationale 1, à quelques mètres du rond-point sont exaspérées. Régulièrement frappés par des inondations en saison de pluie et depuis plusieurs années, les riverains qui espéraient être soulagés par les travaux de ce chantier routier, ont une énième fois été déçus par les engagements  qui n’ont pas été tenus.    

Monsieur MM, un habitant de la zone qui subit constamment les effets de ces inondations  indique que « les inondations seraient causées par les ordures jetées dans le canal, en plus de la terre laissée par les travailleurs de Colas au niveau de la buse. Tout ceci ne favorise pas le passage des eaux lorsqu’il pleut »

Même son de cloche pour Thérence, un autre riverain qui confie: « On subit les inondations au PK9 à cause de l’insalubrité, mais le problème a empiré lorsque Colas a abandonné la terre qu’ils ont versé dans la rivière pour les travaux de la buse. Ce qui fait monter les eaux plus qu’avant, et qui ne nous arrange pas », a-t-il ajouté.

En novembre 2018, alors que les autorités en charge des travaux d’infrastructures annonçaient la cérémonie d’inauguration de cet axe routier long de près de 7 kilomètres, Emmanuel Issoze Ngondet, alors Chef du gouvernement, indiquait que l’entreprise adjudicataire, Colas, devait bénéficier d’un délai supplémentaire « pour mener à bien ces travaux de finition et le moment venu, nous procéderons officiellement à la mise en circulation de ce linéaire ».

Seulement, près d’un an plus tard, l’inauguration officielle de ce tronçon n’a toujours pas eu lieu. Le délai accordé à Colas, l’entreprise en charge de ce chantier est-il toujours en vigueur ? C’est la grande question que se posent de nombreux riverains. En attendant, bien que l’incivisme des populations ne soit pas à négliger à ce niveau, les autorités compétentes sont toujours attendues afin de tenir les engagements du gouvernement.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion