Gabon: Le bilan de Renaud Allogho Akoue loué par les agents de la Cnamgs

Renaud Allogho Akué © D.R

C’est ce vendredi 8 février dernier que la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) a célébré la fête du nouvel an. Au-delà des festivités, l’heure était au bilan dressé par les syndicalistes sur les progrès sociaux engagés par la nouvelle équipe ainsi que le moment choisi par le Directeur général de ladite administration d’appeler à la continuité dans l’effort.



La cérémonie de nouvel an en différé à la Cnamgs a eu lieu le vendredi dernier. Pour la circonstance, les agents sont venus avec leurs familles. Si elle s’inscrivait dans la célébration, ladite soirée a donné lieu à la présentation des rapports généraux annuels. Ainsi après la présentation des voeux à l’endroit des agents par le premier responsable de cette structure ce fut au tour du syndicat du personnel de la Cnamgs de faire le point sur les pourparlers entrepris au début de l’année écoulée.

Gael Moussounda président du syndicat national de la Cnamgs a loué le sens de responsabilité du Directeur général. Arnaud Allogho Akoue a installé l’accalmie sociale via sa disponibilité et son implication dans la sortie de crise au sein de cette entité. L’orateur a entre autres énoncé la baisse de la part salariale dans la retraite complémentaire, la suppression des conditions d’avancement sur les 3 à 5 ans. Sans oublier l’élargissement de l’assiette des bénéficiaires de crédits automobiles et le perfectionnement des agents .

Pour sa part, Arnaud Allogho Akoue a tenu à congratuler l’ensemble du personnel pour sa débauche d’énergie durant l’année dans les tâches qui leur étaient assignées. Ce dernier a succinctement évoqué la couverture sociale dans l’intérieur du Gabon, l’assistance familiale aux Gabonais économiquement faibles, les efforts dans la lutte contre la précarité et la gratuité des accouchements pour les Gabonaises. Par la suite, il a incité son personnel à développer le sens de gestion optimale des ressources disponibles

Laissez votre commentaire