dimanche,29 janvier 2023
WEB_BICIG_12-14_CréditFêteÀLaCarte_729x94px
AccueilA La UneGabon : l’axe pk12-pk105 symbole de l’échec du gouvernement en matière d’amélioration...

Gabon : l’axe pk12-pk105 symbole de l’échec du gouvernement en matière d’amélioration du réseau routier

Ecouter cet article

« L’objectif du pays est clair : d’ici 2016, plus de 3 600 km de routes gabonaises doivent être bitumées », c’était l’ambition du gouvernement en 2009. Dix ans plus tard, cet objectif n’a été atteint qu’à moitié puisque le réseau routier national ne compte que 1630 km de routes bitumées sur les 9200 que compte le pays. Dans cet ordre, un axe symbolise les nombreuses difficultés du gouvernement à offrir aux populations un réseau routier de qualité : l’axe pk12-pk105, notamment au pk 80.

Ce linéaire d’un peu plus de 50 km constitue un véritable calvaire à la fois pour les populations et les transporteurs urbains, suburbains et interurbains. Ces derniers réunis ce samedi, ont d’ailleurs exigé que le gouvernement y trouve des solutions dans l’urgence. Impraticable à différents endroits à l’image du pk 80 dont les images ont fait le tour des réseaux sociaux, ce linéaire était également au centre d’une réunion de crise ce vendredi. 

En effet, autour du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, le nouveau ministre en charge des Transports et des Travaux publics Léon Bounda Balonzi, et la ministre de la Défense nationale Rose Christiane Ossouka Raponda ont été enjoints de trouver au plus vite des solutions à cette épineuse question. Symbole des nombreuses difficultés du gouvernement à offrir aux populations un réseau routier de qualité, cet axe offre en plus une vision archaïque du pays.

Si au cours de la réunion de ce vendredi, Julien Nkoghe Bekale a mentionné« la détresse et les plaintes des populations », et rappelé que « la route est un facteur clé de l’économie », aucun plan de réhabilitation n’a pour l’heure été évoqué. En définitive, cette route qui aurait déjà pu être réhabilitée notamment par la société chinoise CSCEC, reste encore aujourd’hui en bien piteux état, causant d’ores et déjà d’énormes difficultés d’approvisionnement pour les commerçants des différents marchés de la capitale. 

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x