lundi,26 juillet 2021
AccueilDerniers articlesGabon: l’axe Ebel Abanga-Bifoun, un véritable enfer !

Gabon: l’axe Ebel Abanga-Bifoun, un véritable enfer !

Ecouter cet article

L’axe Ebelabanga-Bifoun est depuis quelque temps redevenu le cauchemar de tous les automobilistes qui l’empruntent. Voie extrêmement dégradée, des creux d’une profondeur d’un puits, le transit routier y est considérablement ralenti. Et ce, sous le nez et la barbe du ministre des Travaux publics Léon Armel Bounda Balonzi.

C’est l’enfer sur l’axe Ebel Abanga-Bifoun, dans la province du Moyen-Ogooué. La voie terrestre dans cette partie du pays s’est transformée en énormes trous béants où pataugent désormais les voitures qui l’empruntent. En saison de pluie, c’est le comble. Dans une vidéo devenue virale sur la toile, on peut apercevoir des jeunes gens utiliser des seaux pour vider la voie pleine. Difficile de se rappeler que cet axe a été recouvert de goudron.

Entre craintes de voir cette voie se couper en deux et le désir de rattraper le temps perdu, les usagers ont entrepris de remplir la voie de planches et de cailloux. L’idée étant de simplement boucher les trous. Une solution de fortune qui occasionne des frais supplémentaires. « Les jeunes qui se battent comme des beaux diables pour rendre praticable cette route nous font payer. Mais qui va se plaindre ? Ils nous aident », a indiqué un usager.

On est donc loin de l’ambitieux projet baptisé la Transgabonaise qui concerne d’autres axes. Une sorte de charrue placée avant les bœufs tant il semble difficilement compréhensible de privilégier, de prévoir l’avenir sans consolider l’existant. Pour ainsi dire que Léon Armel Bounda Balonzi et Rose Christiane Ossouka Raponda respectivement ministre des Travaux publics et Premier ministre, auraient simplement pu réhabiliter les zones délabrées avant d’initier ce faramineux projet que bon nombre d’observateurs perçoivent comme un énième gouffre à sous.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )