mardi,27 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: l’Autorité nationale de vérification et d’audit, la dernière trouvaille pour lutter...

Gabon: l’Autorité nationale de vérification et d’audit, la dernière trouvaille pour lutter contre les détournements

C’est l’une des informations à retenir du Conseil des ministres de ce vendredi 14 août 2020 présidé par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Face aux difficultés constatées du Contrôle général d’Etat à assurer ses missions, l’exécutif a annoncé au sortir dudit Conseil des ministres, la suppression de ce service rattaché à la primature, et dans le même temps d’une nouvelle entité dénommée Autorité nationale de vérification et d’audit. 

Arrivé en bout de course, le Contrôle général d’Etat, créé le 14 avril 1979 et modifié par le décret n°219/PR/PM du 04 juin 2012 avec pour mission première de contrôler la gestion  des  services  de l’Etat et d’informer le  Gouvernement  sur la  marche de l’ensemble desdits services, a finalement été sacrifié par l’exécutif comme notifié au sortir de ce Conseil des ministres.

En effet, constatant l’échec de cet organe à assurer l’ensemble de ses missions, l’exécutif a donc décidé de sa suppression, annonçant dans la foulée son remplacement par l’Autorité nationale de vérification et d’audit. Cette nouvelle entité aura donc pour mission de vérifier et d’auditer aussi bien les services de l’Etat, que les collectivités locales et les organismes recevant des concours financiers et matériels de l’Etat.

Présenté lors du Conseil par Denise Mekam’ne, ministre d’État en charge des Relations avec les institutions constitutionnels et les Autorités administratives indépendantes, cette Autorité nationale de vérification et d’audit tient selon le gouvernement, de sa volonté « de se doter d’un organe qui vient en appui aux Institutions étatiques et veille à la bonne gestion des biens et des ressources financières publiques ».

Pouvant également être perçue comme une exigence des partenaires techniques et financiers visant à juguler les nombreux « dérapages budgétaires substantiels » constatés au cours des trois dernières années, la création de cet organe intervient dans un contexte délicat, où le gouvernement doit faire face à des défis majeurs, notamment en ce qui concerne la viabilité de sa dette.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion