Gabon: l’Australien Genmin Group veut produire jusqu’à 5 millions de tonnes de fer d’ici 2020

Reçu par le ministre des Mines, de l’Energie et des Ressources hydrauliques Tony Ondo Mba le 16 septembre dernier pour une séance de travail, Joe Ariti PDG de l’Australien Genmin Group, a fait part de son ambition. Ainsi, outre la construction d’une ligne de chemin de fer longue de 60 km, la compagnie entend produire pas moins de 5 millions de tonnes de minerai de fer à l’horizon 2020. 

C’est ce qui ressort de la séance de travail qui a eu lieu lundi dernier entre le ministre des Mines, de l’Energie et des Ressources hydrauliques Tony Ondo Mba et les responsables de la compagnie de métallurgie australienne Genmin Group. Alors qu’elle détient plusieurs permis de recherche de minerai de fer au Gabon depuis 2012, l’entreprise australienne pourrait très rapidement entrer en production. 

En effet, comme l’ont évoqué les deux parties, le gisement de fer de Baniaka situé à Bomango dans la province du Haut-Ogooué au sud-est du pays, pourrait entrer en production très prochainement. Selon le PDG de Genmin Group Joe Ariti, ce gisement pourrait leur permettre d’atteindre pas moins de 5 millions de tonnes de minerai de fer d’ici 2020.

Si le membre du gouvernement a inscrit en priorité la nécessité de traiter en amont des questions liées à l’évacuation du minerai de fer, la compagnie s’est elle engagée à construire une ligne de chemin de fer longue de 60 km devant permettre de relier le site de production au Transgabonais, en s’appuyant notamment sur les installations portuaires d’Owendo. 

Considéré comme l’une des principales ressources du pays, le minerai de fer pourrait donc d’ici quelques années permettre d’accélérer la diversification de notre économie. La volonté de la compagnie australienne vient d’ailleurs confirmer cette ambition avec en toile de fond, une industrialisation du pays.

Laissez votre commentaire