mardi,22 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Laurence Ndong rabroue Ossouka Raponda sur la question des prisonniers politiques

Gabon: Laurence Ndong rabroue Ossouka Raponda sur la question des prisonniers politiques

En réaction à la sortie qualifiée de « désinvolte » d’Ossouka Raponda par une partie de l’opinion, sur la question des prisonniers politiques, soulevée par les députés après sa déclaration de politique générale, Laurence Ndong activiste installée en France n’a pas tardé à répondre à l’actuel Premier ministre. Pour l’ancienne porte-parole de Jean Ping, la nouvelle locataire de la Primature est dans le déni car au Gabon, et c’est connu de notoriété publique, au Gabon, il y a bien des personnes emprisonnées pour leurs opinions politiques. 

« Il n’existe pas de prisonniers de droit politique au Gabon. Il existe des prisonniers de droit commun », avait lancé le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda en réponse au député du 1er arrondissement de Lambaré, Séraphin Davain Akouré qui avait demandé à ce que les prisonniers soient libérés. 

Dans la foulée, l’activiste gabonaise Laurence Ndong dans un live diffusé sur les réseaux sociaux, a battu en brèche ces prétentions de Rose Christiane Ossouka Raponda. Pour le membre de la Campagne Internationale « Tournons La Page » et présidente de l’association « Veuvage-Droits-Accompagnement et Perspectives », l’actuel chef du gouvernement est dans la dénégation. « N’en déplaise à Madame Ossouka Raponda … je vais affirmer avec force et vigueur qu’il y a bel et bien des prisonniers politiques au Gabon », a-t-elle lancé pendant son direct.

Pour l’auteur de « Gabon, pourquoi j’accuse », les emprisonnements politiques sont bien effectifs en République gabonaise et c’est une pratique commune du régime en place. Mieux, elle a donné des noms de ceux qui sont connus de notoriété publique comme des prisonniers politiques. « Bertrand Zibi Abeghe, Pascal Oyougou, Ballack Obame, Costy Mezui, Gerald Ayaya, Merlin Ella, Jean Bosco Boungoumou Boulanga, Anathole Nnang Mezui et Armel M. Mouendé sont détenus pour les opinions politiques. Nous exigeons leur libération sans condition », a-t-elle rétorqué. 

Une façon de jeter dans les cordes Rose christiane Ossouka Raponda après ses propos « démagogiques» selon une personnalité politique sur son discours de politique générale et particulièrement sa réponse sur la question des prisonniers politiques. 




Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt