Gabon: Les lauréats de la 28ème promotion de l’EPCA exigent le paiement de leurs émoluments

Les lauréats de la 28ème promotion de l’EPCA en piquet de grève au Minsitère du Budget ce mardi 18 décembre 2018 GMT

Face au mutisme affiché par le gouvernement concernant leur situation, les agents de douane de la 28ème promotion de l’Ecole de préparation aux carrières administratives (EPCA) ont tenu à exprimer leur ras le bol en organisant un sit-in ce mardi 18 décembre 2108 au sein du ministère du Budget et des Comptes publics. Une action qui avait pour objectif d’interpeller une fois de plus les autorités sur les difficultés auxquelles ils font face malgré la fin de leur formation.



Voilà bientôt deux ans que ces agents ne savent plus à quel saint se vouer, du fait de la non prise en compte par le gouvernement de leur situation qui tend à perdurer. une situation pour le moins incompréhensible alors qu’ils ont non seulement reçu leurs attestations de pré-insertion professionnelle en juillet 2017, mais ont été également déployés depuis lors sur le terrain.

Face à ce mutisme, ils ont donc décidé de passer à la vitesse supérieure en organisant un sit-in dans les locaux du ministère du Budget qui selon eux est le principal responsable dans cette situation qu’ils vivent. « Toute les formations sorties de la 28ème promotion sont prises en compte que ce soit le trésor ou les impôts  mais chose étrange il n’y a que les douaniers qui sont marginalisées» s’est insurgé un des agents.

Au nombre des préoccupations qu’ils souhaitent voir être résolues, il y a entre autres la notification de leur « prise de  service, des affectations, la perception de leurs émoluments, l’organisation de la cérémonie de port de galons, la prestation de serment mais aussi le traitement de leurs dossiers d’intégration auprès du ministère de la Fonction publique ». Ils se disent d’ailleurs étonnés que rien n’avance alors qu’ils ont eu de nombreuses discussions avec le secrétariat général du ministère du Budget.

« Nous disons que tant que Otandault ne nous donnera pas notre argent nous ne bougerons pas. Tout ce qui manque c’est la signature du ministre, pourquoi il ne signe pas? c’est à lui de nous répondre », ont-ils martelé.  

Laissez votre commentaire