Gabon: l’association le Réveil débat sur la citoyenneté

Des membres du Réveil lors du débat © GMT

Dans le cadre de ses activités, l’association le Réveil du Gabon, mouvement citoyen, a organisé le samedi 16 juin 2018 à son siège sis à Cocotier, un débat sous le thème «La citoyenneté aujourd’hui et demain». Une occasion pour les jeunes leaders de ce mouvement, de pouvoir présenter au public un documentaire réalisé par leurs soins en 2016 et qui met en exergue, les réalités des  populations vivant à l’intérieur du pays.

L’association le Réveil du Gabon, un mouvement citoyen, a le samedi dernier animé un débat sur la notion de citoyenneté, qui a été enrichie par la projection d’un documentaire traitant du sujet.  «Il était question pour nous de discuter avec les citoyens gabonais sur la nature même de la citoyenneté et les éléments qui entourent cette notion. Et le documentaire que nous avons réalisé en 2016, permet justement aux gabonais présents dans l’arrière-pays, de prendre la parole par rapport aux différents maux qui minent notre société et plus encore leur  quotidien », a indiqué, le président de ce mouvement, Joe Sidonick Mouele.

Une projection de 26 minutes qui a permis aux participants de voir comment les populations de l’intérieur percevaient cette notion de citoyenneté. « Nous savons tous que les médias sinon les outils de communication ici au Gabon, ne touchent pas toutes les zones du territoire gabonais. Pour cela, nous avions besoin d’avoir le regard du citoyen de l’intérieur du pays par rapport à la gestion même de la vie politique économique et sociale du Gabon. Et à travers ce documentaire de 26 minutes, ces compatriotes rencontrés ont pu démontrer que chacun a le devoir à son niveau d’intervenir sinon de participer à la question de la vie de notre pays, sans pour autant tout attendre de l’Etat», a poursuivi le président du mouvement.

Poursuivant leurs objectifs initiaux qui sont de créer un espace de discussion, de partage autour de la citoyenneté, les leaders de ce mouvement ont émis quelques propositions destinées à fédérer l’ensemble des populations sur cette question. «Sachant que nous vivons en communauté, et les actions dédiés à la communauté doivent se faire avec la participation de tous les membres de ladite communauté. Nous invitons donc tous les citoyens gabonais à participer à la vie économique politique et sociale de ce pays, de telle sorte qu’à l’avenir, nous puissions avoir une population heureuse, qui se sent impliqué dans la gestion même du pays », a conclu Joe Sidonick Mouele.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire