vendredi,3 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: l’association des clubs de football dit non à la vaccination anti...

Gabon: l’association des clubs de football dit non à la vaccination anti covid-19

Ecouter cet article

Annoncé par le ministère des Sports, le processus de vaccination des acteurs du football semble être loin de faire l’unanimité auprès des acteurs du football. C’est ce que laisse entrevoir la déclaration de l’Association des clubs professionnels de football gabonais (ACPFG) faite le samedi 20 novembre 2021 au cours d’une conférence de presse à Libreville, qui indique notamment que ladite vaccination « ne peut être une condition de reprise du National Foot ».

S’achemine-t-on vers un nouveau bras de fer entre l’Association des clubs professionnels de football gabonais (ACPFG), le ministre des Sports, Franck Nguéma et la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) ou simplement vers un nouveau report du début des championnats de première et deuxième divisions? Telles sont les questions que se posent les observateurs du monde du football gabonais au regard de la récente sortie de l’association dirigée par Landry Nkeyi.

Prévue pour le 23 octobre dernier, la reprise du National foot 1 et 2 annoncée au terme des assises de mai dernier consacrées au championnat national n’a toujours pas eu lieu. En dépit de l’urgence de relancer les hostilités pour préparer au mieux, d’une part la Coupe d’Afrique des nations qui arrive à grand pas et d’autre part le retour des clubs nationaux aux compétitions continentales, cette reprise peine à se dessiner. Une situation liée à une lenteur dans le processus de vaccination.

En raison du « non catégorique » des footballeurs, le championnat national de football du Gabon n’a pas débuté en fin octobre dernier, comme promis par le ministre des Sports, Franck Nguéma, en proie aujourd’hui à des fortes critiques au sein de l’opinion. Le Gabon qui se dirige vers une deuxième année sabbatique, l’Association des clubs professionnels de football gabonais (ACPFG), s’est prononcé sur ce sujet qui divise. 

« Nous ne pouvons prétendre faire vacciner des acteurs qui ne font pas partie intégrante de nos effectifs. Les textes qui régissent notre football disposent qu’un footballeur après trois mois d’impayés de salaire est libre de tout engagement. A ce jour, seule l’équipe de Mangasport paye régulièrement ses joueurs. Par conséquent, tous les joueurs qui sont supposés être dans les effectifs des autres clubs sur la pratique, il n’existe pas. Dire que nous devons au préalable faire vacciner nos joueurs est une illusion puisque nous ne disposons d’aucun joueur », a déclaré Landry Nkeyi à nos confrères de Gabon Matin.

Une missive adressée aussi bien au ministre des Sports, Franck Nguéma, qu’à la Fédération gabonaise de Football qui ont réitéré encore récemment la quasi obligation de se faire vacciner pour les acteurs du football et d’autres sports. Rappelant que celle-ci « ne peut donc être une condition de reprise du National Foot », comme l’avait rappelé le président de Association Nationale des Footballeurs Professionnels du Gabon (ANFPG), Rémy Ebanega, lequel avait insisté sur le fait qu’elle doit découler « d’un consentement éclairé et non d’une obligation, pour des joueurs privés d’exercer leur métier depuis près de deux ans ». 

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop