dimanche,20 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: l’Arcep invite Libertis et Airtel à la transparence sur leur facturation

Gabon: l’Arcep invite Libertis et Airtel à la transparence sur leur facturation

C’est par le biais d’un communiqué que l’Autorité de régularisation des communications électroniques et des postes (Arcep) a tenu à attirer l’attention des opérateurs de téléphonie mobile Airtel Gabon et Gabon Telecom sur le constat d’une inadéquation entre les débits internet fournis, les volumes des données internet souscrits par leurs abonnés respectifs et ceux qui sont en définitive réellement consommés par ces derniers. Une situation qui fait suite à la multiplication de plaintes des abonnés sur cet aspect.  

Face à la multiplication de plaintes des abonnés sur les services internet fournis par les deux opérateurs de téléphonie, portant essentiellement sur  l’épuisement inexplicable du crédit monétaire de leurs comptes après quelques utilisations minimes des données internet souscrites, l’autorité de régulation a décidé de taper du poing sur la table. 

A cet effet, elle a tenu à énumérer les griefs faits à Airtel et Gabon Telecom, notamment sur le fait que des « utilisateurs font observer que, après épuisement de leur forfait internet, les systèmes mis en place par les opérateurs débitent automatiquement les comptes bonus et principal sans leur aval, les privant ainsi de la possibilité de gérer personnellement leur crédit pourtant destiné aux appels vocaux ».  Une situation préjudiciable pour les abonnés, qui malgré les récriminations n’ont jamais obtenu gain de cause. 

C’est donc pour y remédier que  l’Autorité de régularisation des communications électroniques et des postes a tenu à mettre en garde les opérateurs sur « ces dérives et les invite instamment, le cas échéant, à remédier à ces pratiques visant à léser le consommateur ». Dans le même ordre d’idées, l’autorité a rappelé les obligations prescrites par leur cahier de charge notamment la taxation, la facturation des services et la publication des tarifs sont passibles de sanctions. 

Par ailleurs, l’ARCEP a invité les opérateurs à communiquer de manière plus transparente sur les tarifs des offres permanentes et promotionnelles des services voix et internet pour ainsi présenter clairement aux utilisateurs les différents modes de facturation desdites offres. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt