Gabon: L’ANPN lance le protocole Conflits homme-éléphants

© D.R

L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) a récemment organisé une série de rencontres dans ses locaux de Kalikak, dans le premier arrondissement de Libreville. L’objectif de cet atelier de trois jours était la validation du protocole Conflits homme-éléphants (CHE).



Ce protocole permettra la collecte des données sur les conflits opposant l’homme aux pachydermes, au moyen d’un questionnaire portant sur les aspects socio-économiques et législatifs de cette problématique. Les villages sélectionnés pour ce projet sont situés dans les régions du Gabon qui sont touchés par ces conflits homme-éléphants.

On désigne par CHE les interactions négatives entre les hommes et les éléphants qui se manifestent sous plusieurs formes comme la dégradation des zones de culture par les éléphants, la destruction des habitations humaines, le braconnage, ou même la mort chez les populations rurales. Au Gabon, plusieurs provinces sont concernées dont l’Ogooué Ivindo, la Ngounié ou l’Ogooué Lolo.

La chef de service Conflit homme faune/implication des communautés locales à l’ANPN, Larissa Moukagni, s’est exprimée sur le protocole CHE. « Le Gabon a tenté plusieurs méthodes qui vont des cartouches à piment aux sangles et aux barrières électriques (…) Ces efforts sont encore insuffisants pour remédier au phénomène. C’est pourquoi le projet de gestion de la faune et des CHE appuie le gouvernement dans la gestion et la recherche de techniques d’atténuation des conflits », a-t-elle déclaré.

Laissez votre commentaire