lundi,8 mars 2021
Accueil A La Une Gabon: l’ANPI et Cofina auprès des coopératives d'élevage pour leur développement

Gabon: l’ANPI et Cofina auprès des coopératives d’élevage pour leur développement

C’est le mardi 16 février dernier que le Directeur général de l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI) Ghislain Moandza Mboma s’est rendu, en compagnie du Directeur général de Cofina Yvan N’na Mboma au sein de la Coopérative d’élevage de l’Estuaire. Objectif de cette visite d’inspection, rapprocher les opérateurs économiques, les partenaires financiers et l’administration afin d’aboutir à un financement dans ce secteur vital.

Engagé dans la structuration de l’écosystème entrepreneurial gabonais et la promotion des secteurs peu développés, l’Agence nationale de la promotion des investissements via son Directeur général Ghislain Moandza a initié un ambitieux projet dont les bénéficiaires devraient être les entrepreneurs. En effet, dans un contexte peu propice aux affaires, l’ANPI veut assurer la pérennité des entités privées existantes en boostant leur production locale d’élevage et ainsi réduire la dépendance aux importations.

Investi de cette lourde mission de réduire de moitié les importations, les administrations publiques sont décidées à créer « un cadre collaboratif et de mutualisation des intérêts ». Dernier exemple, la visite de terrain initiée hier entre l’ANPI et la direction générale de l’élevage à la Coopérative d’élevage de l’Estuaire sise au quartier Ondogo dans le 6ème arrondissement de Libreville. Les parties ont pu s’enquérir de l’état de fonctionnement et des mécanismes de produits encore rudimentaires par le responsable dudit centre.

Partenaire dans l’accompagnement financier desdites structures, l’institution financière spécialisée dans la mésofinance « Cofina Gabon » a été représentée par son Directeur général Yvan N’na Mboma. Il était question de faire le plein d’informations sur ces petites entreprises qui nécessitent un coup de pousse. Au terme de cette visite guidée, le premier responsable de cette coopérative s’est dit enthousiaste. « J’ai fait la Côte d’ivoire, le Rwanda. J’ai vu l’appui de l’État aux éleveurs. Je vous félicite pour ce regard favorable. On verra la suite », a indiqué Abagha Biteghe.

Cette tournée de sites permettra sans doute de toucher un grand nombre d’acteurs dudit secteur, le but étant de d’obtenir une masse critique d’opérateurs qui auront bénéficié de ce partenariat ANPI-Cofina. Pour la Coop-E qui compte 350 têtes et une production annuelle de 120 tonnes, il ne restera plus qu’à fournir une documentation exhaustive assortie d’une demande de financement. Un financement qui pourrait être en fond de roulement ou en investissements importants d’autres types. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Bestheinfusion