mercredi,8 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: l'ancien sénateur PDG Jules César Lekogo coupable de viol sur ses...

Gabon: l’ancien sénateur PDG Jules César Lekogo coupable de viol sur ses propres filles ?

Ecouter cet article

C’est l’affaire au bout de toutes les lèvres dans le département de Lekoni-Lekori dans la province du Haut-Ogooué dont Jules César Lekogo était le sénateur jusqu’à la dernière mandature. En effet, l’ancien élu du Parti démocratique gabonais (PDG) âgé de 62 ans est l’objet d’une plainte de 2 de ses filles qui auraient révélé avoir été victimes d’agressions sexuelles à caractère incestueux, rapporte notre confrère L’Aube.

Les heures se suivent et se ressemblent pour Jules César Lekogo. L’ancien tout puissant sénateur du département de Lekoni-Lekori est depuis quelques jours gardé à vue par les agents de forces de l’ordre suite à une plainte commune de deux de ses enfants de sexe féminin. Ces dernières auraient décidé de sortir de leur silence pour, semble-t-il, « responsabiliser » leur géniteur qui aurait allègrement abusé d’elles dans le passé.

En effet, notre confrère L’Aube relaie que les présumées victimes auraient fourni des éléments à charge particulièrement accablants à l’encontre de leur géniteur. Lesquels ont suffi à convaincre les policiers à interpeller Jules César Lekogo qui est depuis, gardé à vue. D’ailleurs apprend-t-on que cette condition aurait été prolongée sous la demande expresse du Procureur de la République. De quoi plonger davantage l’ancien sénateur dans la tourmente, le temps d’être fixé sur son sort par la Justice gabonaise.

L’élu du Parti démocratique gabonais encourt jusqu’à une dizaine d’années d’emprisonnement. Et ce, conformément à l’article 256 de la loi n°006/2020 du 30 juin 2020 portant modification de la loi n°042/2018 du 05 juillet 2019 portant Code Pénal de la République Gabonaise. Ladite disposition prévoit une peine privative de liberté à temps de 15 ans assortie d’une amende de 50 millions FCFA.

 Aussi, le juge pourrait décider de le soumettre au régime spécifique imputable à l’inceste. Il est prévu à l’article 259 de ladite loi que tout auteur d’inceste est puni de « 5 ans d’emprisonnement et d’une amende d’un montant de 50.000.000 FCFA ». Dans tous les cas, Jules César Lekogo risque gros.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop