jeudi,15 avril 2021
AccueilA La UneGabon: l’ancienne ministre Flavienne Nfoumou à sans famille pour trafic présumé d’enfants

Gabon: l’ancienne ministre Flavienne Nfoumou à sans famille pour trafic présumé d’enfants

Anciennement ministre des Transports dans l’équipe gouvernementale dirigée par feu Issoze Ngondet, Flavienne Nfoumou Ondo est depuis le vendredi 27 novembre dernier en détention préventive à la prison centrale de Libreville. Il lui est reproché d’avoir arraché un nourrisson à l’affectation de sa mère Élodie Ndong Bikie pour le remettre à une cliente au nom de Christiane Ebang Asseko avec la complicité d’Yvette Angue,grand-mère du bébé et ce, contre la bagatelle somme de 10 millions FCFA. 

C’est un tonnerre qui vient de frapper sur la tête de Flavienne Nfoumou Ondo. Et pour cause, l’ancienne ministre d’Ali Bongo Ondimba aux transports, a été épinglée pour participation présumée à la vente illégale d’enfants à Bitam. Selon le récit d’une source proche de la famille de la victime, tout serait parti d’une requête introduite par Christiane Ebang Asseko âgée de 50 ans. Cette dernière ne parvenant pas à procréer, sollicite l’aide de l’influente Flavienne Nfoumou Ondo pour adopter un enfant.

Cette dernière lui garantit que ce souci sera réglé dans des brefs délais. Dans la foulée, elle se serait mise à la quête d’une famille conciliante. Sauf qu’en République Gabonaise, cette procédure d’adoption est réglementée. En bonne hors la loi, Flavienne Nfoumou Ondo décide d’utiliser des voies peu orthodoxe en soudoyant Yvette Angue, la grand-mère du bébé, à qui elle promet la coquette somme de 10 millions FCFA. Une proposition qui emporte d’emblée l’assentiment de la vieille femme qui s’imagine que sa vie changera. 

Seule entrave, la génitrice de l’enfant à remettre à la femme stérile n’est pas informée de la transaction. De ce fait, Yvette Angue et Nfoumou Ondo ont dû mettre sur pied un plan méticuleusement peaufiné pour parvenir à leur fin sans qu’Élodie Ndong Bikie ne bronche. Et ce, alors que son bébé n’avait que 48 heures de vie. Apprend-t-on même que pour blanchir ladite transaction, Flavienne Nfoumou Ondo aurait affirmé avoir eu l’enfant au pays voisin, le Cameroun.Tout semblait donc aller pour le mieux pour Flavienne Nfoumou Ondo et sa présumée complice Yvette Angie.

Seulement, ne dit-on pas que tout ce qui monte finit par redescendre. Un adage qui n’a pas tardé à se vérifier puisque quelques jours après la disparition de l’enfant entre les mains de sa grand-mère Yvette Angue, sa famille paternelle déposera plainte contre X. Comme dans chaque procédure judiciaire, ce sont les proches parents du porté disparu qui seront les premiers interpellés. Conduites dans les locaux de la police, Elodie et sa maman seront interrogées. Au bout de quelques jours, Yvette Angue craque sous la pression et révèle l’identité de de la commanditaire. 

Il s’agit de nulle autre que de Flavienne Nfoumou Ondo. La très populaire ancienne ministre de la République sous le gouvernement Issoze feu Issoze Ngondet. Les agents du B2 peineront tout d’abord à mettre la main sur la présumée vendeuse d’enfants, alors en déplacement hors du pays. Son interpellation se fera à son retour en terre gabonaise. Dans la foulée, Flavienne Nfoumou Ondo sera déférée devant le parquet de Libreville où après instruction, sera inculpée pour trafic d’enfants et autres faits connexes. Elle séjourne depuis le vendredi 27 novembre 2020 à la prison centrale de Gros-Bouquet où elle patientera d’être jugée pour les faits susmentionnés.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Bestheinfusion