samedi,27 novembre 2021
AccueilA La UneGabon: lancement du Webinaire de formation des responsables publics et privés sur...

Gabon: lancement du Webinaire de formation des responsables publics et privés sur la bonne gouvernance dans le secteur extractif

Ecouter cet article

C’est ce lundi 15 novembre que s’est ouvert au sein de la Société d’incubateur numérique gabonaise (Sing) le premier webinaire de formation des responsables des administrations publiques et des entreprises publiques et privées sur la corruption dans la gouvernance des ressources naturelles. Occasion pour le Dr. Francis Nkea Ndzigue et la délégation de l’Union européenne d’appeler les participants à s’imprégner des outils qui seront mis à leur disposition pendant ces 4 jours.

Le webinaire de formation des responsables des administrations publiques et des entreprises publiques et privés sur la corruption dans la gouvernance des ressources naturelles a été ouvert par le Dr. Francis Nkea Ndzigue, Ministre de la promotion de la bonne Gouvernance et de la lutte contre la corruption du Gabon en présence d’une forte délégation de l’Union européenne représentant Rosàrio Bento Pais, empêchée. Assistées d’experts du domaine, les équipes du ministère et de l’Union européenne n’ont ménagé aucun effort pour que les travaux se déroulent dans des conditions optimales.

Dr. Francis Nkea Ndzigue, ministre de la promotion de la bonne Gouvernance et de la lutte contre la corruption © GMT

D’ailleurs, à l’entame de son propos, le membre du gouvernement a posé les jalons de cette initiative qui concourt à fournir aux participants les connaissances et informations en matière de corruption dans la gouvernance du secteur des ressources naturelles du sol et du sous-sol. « Ce webinaire doit être une occasion pour les participants d’échanger les expériences liées aux cadres juridiques et aux registres publics visant à collecter et à publier des informations concernant les propriétaires réels des entreprises extractives », a indiqué le Dr. Francis Nkea Ndzigue. Non sans manquer de saluer l’appui technique du TAIEX INTPA, qui est un instrument d’assistance technique et d’échange d’informations (TAIEX).

Ainsi, le gouvernement espère qu’au sortir de cette formation, chaque participant sera capable de maîtriser les outils et méthodes de lutte contre la corruption dans la gouvernance des ressources naturelles. Un engagement salué par les participants en l’occurrence le Directeur général des industries du commerce du bois. « L’enjeu est de taille car le ministère en charge des eaux et forêts est exposé à la corruption. Donc pour nous, cet atelier vient à point nommé pour lutter contre ce fléau », a déclaré Auguste Ndouna Ango. Lequel s’est engagé à se faire le relais des acquis auprès de ses collaborateurs.

Pour sa part, la société civile représentée par Georges Mpaga a appelé le gouvernement à aller au-delà des ateliers de formation en mettant en place des gardes fous. « L’activité de ce matin est de plus grand intérêt pour la société civile. Le secteur extractif est particulièrement gangrené par la corruption systèmique. […] Il est vital pour le Gabon de mettre en place un système national d’intégrité des agents publics censés contrôler la sortie des ressources du sol et du sous-sol », a-t-il suggéré. Pour information, cette formation démarre alors que notre pays a récemment intégré la norme ITIE dans la gestion des ressources minières, pétrolières et gazières.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop