samedi,28 mai 2022
AccueilA La UneGabon: lancement du projet «Citoyennes engagées» pour renforcer le pouvoir d’agir des...

Gabon: lancement du projet «Citoyennes engagées» pour renforcer le pouvoir d’agir des femmes 

Ecouter cet article

Le projet « Citoyennes engagées » mis en oeuvre par les ONG Agir Ensemble pour les Droits humains, Initiatrices développement, Réseau Femme Lève-toi et Brainforest et financé par l’Union europénne, a officiellement lancé ses activités ce samedi 12 février 2022. Pendant 3 ans, les coordonnateurs dudit projet vont œuvrer pour contribuer à la lutte contre les inégalités femmes-hommes et renforcer le pouvoir d’agir des femmes au Gabon. 

C’est partant du constat que des inégalités femmes-hommes persistent encore au Gabon en dépit d’un arsenal juridique adopté par l’exécutif pour garantir le respect et l’égalité de droits de tous les citoyens, que le projet Citoyennes engagées a vu le jour sous la tutelle du ministère des Droits de la Femme. Malgré d’importantes avancées sur la promotion des droits des femmes et l’égalité des genres, des obstacles considérables subsistent et empêchent la pleine réalisation des droits économiques, sociaux, culturels et politiques des femmes. 

C’est pourquoi le quator d’ONG , à l’initiative de ce projet estime que « si l’égalité a progressé en droit, elle doit encore progresser dans les faits, dans le quotidien de chaque homme et surtout de chaque femme ».  Le projet « Citoyennes engagées » vise ultimement à « contribuer à la lutte contre les inégalités femmes-hommes et renforcer le pouvoir d’agir des femmes au Gabon ». De façon plus spécifique, il entend mobiliser et renforcer une sélection d’acteurs clés capables de promouvoir et de défendre les droits des femmes.  

Arrêté sur une durée d’exécution de 3 ans, « Citoyennes engagées » cible les Organisations de la société civile, et les ONG, entre autres, la population gabonaise et l’administration centrale et locale impliquée dans la promotion des droits humains, renforcer les capacités des acteurs de la société civile pour accompagner durablement les femmes, plus particulièrement dans leurs droits économiques. L’ambassadrice, cheffe de la délégation de l’Union européenne auprès de la République gabonaise, Rosario Bento Pais, a rappelé l’importance qu’accorde l’UE à l’autonomisation des femmes. « Une femme autonome est gage d’un foyer heureux, d’une communauté paisible, et à termes d’une Nation stable et développéee », a-t-elle indiqué. 

Pour la ministre des Affaires sociales et des Droits de la femme, Prisca Koho Nlend, reste désormais « aux femmes de prendre leurs responsabilités pour prendre à bras le corps tous les textes et mécanismes mis à leur disposition pour être écouté et orienté vers les administrations qui leur permettront de pouvoir mieux les accompagner ».

Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x