samedi,27 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: lancement du programme conjoint citoyenneté et protection sociale à l’Estuaire

Gabon: lancement du programme conjoint citoyenneté et protection sociale à l’Estuaire

Ecouter cet article

Le 18 novembre 2021, le ministre des Affaires sociales, Prisca Koho Nlend, a procédé au lancement du programme d’accès à la citoyenneté et protection sociale des enfants apatrides dans la province de l’Estuaire. Un projet qui vise à établir des actes de naissance aux enfants non reconnus des régistres de l’état civil gabonais. 

Après les provinces du Haut-Ogooué, de la Ngounié, de la Nyanga, de l’Ogooué Ivindo et du Woleu-Ntem, cap sur la province de l’Estuaire. Selon Prisca Koho Nlend, la ministre en charge des Affaires sociales, « cette deuxième phase du programme d’accès à la citoyenneté et protection sociale vient répondre à une forte demande de régularisation de la situation d’apatridie au Gabon »

En, effet, l’acte de naissance se présente comme un passeport d’accès à la citoyenneté qui garantit aux individus différents droits fondamentaux, dont le droit à l’éducation, le droit à la santé et la protection sociale. Selon Prisca Koho Nlend, « c’est là tout le sens de ce programme » conjoint des ministères de l’Intérieur, de la Justice et des Affaires sociales et même de la Santé, avec l’appui financier de l’Unicef. « L’objectif de voir chaque Gabonais et Gabonaise reconnu dans sa citoyenneté jouissant d’une protection sociale efficace préoccupe les plus hautes autorités », a-t-elle fait savoir.  

A côté de l’Estuaire, les équipes des différents départements ministériels impliqués dans ce programme et désormais constituées en guichet unique, vont poursuivre l’opération dans les provinces de l’Ogooué-Lolo, du Moyen-Ogooué et de l’Ogooué-Maritime afin de couvrir l’ensemble des provinces. À terme, le programme vise à établir 23 000 actes de naissance pour les enfants apatrides au Gabon. 

Laissez votre commentaire

Enami Shop