Gabon : lancement du Festival de l’animation japonaise ce 6 novembre

Gabon Gabonmediatime Princesse Mononoké Festival De L'animation Japonais Gabon
Princesse Mononoké, un des chefs d'oeuvres diffusé lors du Festival de L'animation Japonais © D.R.

Il n’est un secret pour personne que le cinéma d’animation japonais s’est octroyé depuis les années 90 une place importante dans le public jeune et même chez les adultes en Afrique et plus particulièrement au Gabon. C’est dans l’optique de faire découvrir cet art cinématographique que la Fondation du Japon et l’Ambassade du Japon co organisent pour la première fois dans le pays le Festival de l’animation japonaise qui se déroulera sur plusieurs dates au cours du mois de novembre 2019.


Prévu se tenir sur plusieurs étapes notamment à Libreville et à l’intérieur du pays ce festival a pour objectif de faire découvrir le Japon à travers sa culture, notamment son cinéma d’animation déjà très apprécié mondialement, y compris au Gabon et plus particulièrement par la jeunesse. Une occasion pour les aficionados des films d’animation nippon mais aussi au néophyte de découvrir cet aspect important de la culture japonaise. 

Ainsi, le festival qui se déroulera sur tout le mois de novembre, débutera à Franceville dans la province du Haut-Ogooué le 6 novembre avec la projection de deux oeuvres du réalisateur Shinkai Makoto en l’occurrence « Le jardin des mots » et  « 5 cm par seconde » à l’Université des Sciences et Techniques de Masuku (USTM).  Le 15 novembre 2019 le tour reviendra à la Mairie de Lambaréné d’accueillir la diffusion des productions du même réalisateur

Dans le même ordre d’idées, des séances de projections seront également organisées en entrée libre à l’Institut Français du Gabon le 22 novembre avec au programme le très pittoresque Le Jardin des mots et Time of Eve qui nous parle de l’intégration dans la société des robots dotés d’intelligence artificielle et le 23 novembre ce sera l’occasion de redécouvrir Princesse Mononoké, fable écologique que l’on ne présente plus, du célèbre réalisateur Miyazaki Hayao.

Par ailleurs, en plus des lieux précités, diverses projections sont également prévues dans plusieurs écoles primaires, collèges et lycées de Libreville, Franceville et Lambaréné au cours du mois de novembre. C’est dans ce contexte que le Service Culturel de l’Ambassade du Japon, en collaboration

avec les responsables des différents établissements scolaires et les autorités locales, lancera ledit festival à Libreville et dans l’intérieur du pays. Ce sera donc l’occasion pour le public gabonais de découvrir l’animation japonaise, qui constitue une des vecteurs de diffusion pour la compréhension de la culture japonaise.

Laissez votre commentaire