samedi,22 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: lancement du «E-solde» pour la production de documents de gestion en...

Gabon: lancement du «E-solde» pour la production de documents de gestion en ligne

Ecouter cet article

Désireux d’implémenter la dématérialisation de l’administration gabonaise, le ministre du Budget et des Comptes publics, Sosthène Ossoungou Ndibangoye, a lancé le lundi 27 décembre dernier une solution numérique. Dénommée « E-solde », cette plateforme a été développée par l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf) avec pour but de faciliter l’accès aux documents administratifs aux fonctionnaires.

C’est assurément une nouvelle qui risque fort d’être accueillie avec faste par les fonctionnaires du Gabon. Et pour cause, l’E-solde, qui est une solution numérique développée par l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences, vise à produire des documents de gestion des agents de l’État. Il s’agit entre autres des échéanciers de précomptes, des fiches de prestations familiales, bulletins de paie, des fiches administratives, des fiches des rappels de solde voire l’historique de carrière.

Et ce, avec les références des décrets, arrêtés et décisions y relatives. Une initiative louable qui devrait permettre de solutionner un des problèmes phares que rencontrent les agents publics. « Jusqu’à aujourd’hui, les usagers vivant à l’intérieur du pays étaient par exemple obligés de venir à Libreville pour se procurer un bulletin blanc ou une fiche administrative. Désormais ce ne sera plus le cas. E-solde permettra de régler ce problème », a indiqué Sosthène Ossoungou Ndibangoye. Notons que les fonctionnaires pourront bénéficier de ces services via le lien www.esolde.ga.

Même son de cloche de la part du Directeur général de la Solde qui a tenu à préciser qu’il s’agit d’une plateforme numérique sécurisée. « L’accès à cette plateforme est assujetti à une connexion Internet et à un accès sécurisé par les données à caractère personnel. Ces données sont également assujetties au cadre légal de la Commission nationale pour la protection des données à caractère personnel et individuel », a déclaré Jean-Jacques Bouka-Bouka. Gageons qu’anciennes seront désormais les difficultés des fonctionnaires.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop