Gabon: lancement des études d’aménagement et de bitumage des routes intercommunautaires

Gabon Gabonmediatime 14 (12)
le Ministre des Travaux Publics Arnauld Engandji lors de la cérémonie de lancement des études d'aménagement et de bitumage des routes © D.R.

Le vendredi 6 septembre dernier, l’hôtel Boulevard situé dans la commune d’Owendo, a servi de cadre au lancement des études d’aménagement et de bitumage des routes. Réhaussé non seulement par la présence du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, mais aussi par celle du Président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) Pr Daniel Ona Ondo et du Ministre des Travaux Publics Arnauld Engandji, cet atelier a permis de fixer le cap pour la finalisation prochaine de ces travaux.

Étroitement liée à la problématique d’intégration sous régionale, la réalisation de tronçons routiers inter-États est plus que jamais d’actualité. Ainsi, dans l’optique de trouver des solutions pérennes à ces nombreuses difficultés, le gouvernement gabonais appuyé par la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) via son Fonds de Développement de la Communauté (Fodec), a décidé de s’impliquer dans la réalisation de nombreux corridors. 

Gabon Gabonmediatime 14 (11)En effet, c’est dans cette optique, que ce vendredi a eu lieu un atelier de lancement des études d’aménagement et de bitumage des routes. Ouvert par le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale qui n’a pas manqué de souligner que « l’intégration sous régionale n’est plus un choix mais une nécessité », cet atelier avait pour but de présenter les grandes lignes de la réalisation de cet ambitieux projet. 

Si le ministre des Travaux Publics Arnauld Calixte Engandji n’a pas manqué de rappeler dans son propos introductif que « la CEMAC était résolument tournée vers son intégration », il a assuré que la partie gabonaise « impulsera la dynamique technique et donnera les orientations en termes d’aménagement ». Concernant les linéaires Kougouleu-Medouneu-frontière Guinée équatoriale (168 km), Makokou-Mekambo-Ekata (260 km) et Oyem-Assok Medzeng (40 km), ces études offriront une vision globale avant le début de la réalisation des travaux. 

Réalisées par le Bureau National d’études techniques et du Développement (BNEDT), ces études d’un coût de 3,6 milliards de FCFA offriront au Gabon, la possibilité d’entrevoir sereinement la réalisation finale de ces travaux. A noter la présence à cette rencontre, du ministre en charge de la Justice et de l’Intérieur Anicet Mboumbou Miyakou, de la Forêt Lee White, preuve de l’importance accordée à ce rendez-vous. 

Laissez votre commentaire