Gabon: Lancement de la modernisation du RCCM

Edgard-Anicet Mboumbou Miyakou © Union Sonapresse

Ce vendredi 14 décembre 2018, le ministre d’Etat à la Justice Edgard-Anicet Mboumbou Miyakou accompagné de sa collègue des Petites et moyennes entreprises et de l’Artisanat, Carmen Ndaot a rendu effective la modernisation du Registre du commerce et de crédit mobilier (RCCM) de la province de l’Estuaire. La cérémonie à eu lieu à Libreville, au palais de justice, en présence de plusieurs invités.  



Dans le but de rendre plus efficace et facile l’immatriculation des entreprises au RCCM par les commerçants et artisans  exerçant dans la commune de Libreville et ses environs, les responsables de cette entité sous la tutelle du ministère de la justice ont réorganisé les procédures pour enfin permettre aux patrons d’entreprises d’obtenir tous les actes nécessaires en moins de 24 heures rendant ainsi plus simple cette action qui jadis relevait d’un véritable parcours du combattant.

Rappelons que l’immatriculation au RCCM est indispensable pour toute entreprise qui souhaite démarrer son activité en ce sens qu’elle permet de la répertorier en tant qu’entité légale exerçant dans une partie du pays. Ne pas procéder à cet exercice désormais moins complexe pourrait engager la responsabilité des indélicats devant les juridictions compétentes.

Prenant la parole au cours de cette cérémonie Anicet-Edgar Mboumbou Miyakou  a fait mention de ce que la mise en oeuvre du RCCM est un challenge relevé dans la juridiction de Libreville. Par ailleurs,  il a indiqué que  « l’utilisation de la solution logicielle permet d’avoir un accès à l’information grâce au réseautage du Registre du commerce gabonais avec les autres registres de l’espace Ohada ».

Les hostilités ont pris fin par la remise des attestations aux participants à la formation au logiciel qui devra faciliter le travail des agents du RCCM, avant la visite du nouveau Greffe commercial de Libreville, érigé dans les locaux du palais de Justice.

Laissez votre commentaire