jeudi,25 novembre 2021
AccueilA La UneGabon: lancement de l'atelier sous-régional pour le renforcement et l'établissement des INDH

Gabon: lancement de l’atelier sous-régional pour le renforcement et l’établissement des INDH

Ecouter cet article

C’est dans un hôtel de place que se sont ouverts le mercredi 10 novembre dernier les travaux de l’atelier sous régional pour le renforcement et l’établissement des Institutions nationales des Droits de l’Homme (INDH). Lancés par le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux et Chargé des Droits de l’Homme Erlyne Antonella Ndembet Damas, lesdits travaux visent à renforcer la culture des droits de l’Homme et booster l’efficacité des Commissions nationales dudit domaine.

C’est en présence de Madame Savina Ammassari, Coordinatrice résidente du système des Nations unies au Gabon que le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux et Chargé des Droits de l’Homme Erlyne Antonella Ndembet Damas a ouvert les travaux de l’atelier sous régional pour le renforcement et l’établissement des Institutions nationales des Droits de l’Homme (INDH). Un premier jet dans cette série d’ateliers qui devront tour à tour concerner les gouvernants, les acteurs de la Justice et les journalistes.

À l’entame des travaux, le Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a loué l’initiative pour la consolidation des acquis pour la condition humaine. « L’appropriation des thématiques choisies permettra de rendre plus efficaces et plus indépendants les institutions et les acteurs intervenants dans le domaine des droits de l’Homme dans l’ensemble des pays de la sous-région », a indiqué Me Bertrand Homa Moussavou. Même son de cloche de la part de Savina Ammassari qui s’est dit enthousiaste à l’idée d’aboutir à une « meilleure protection des droits de l’Homme ».

Pour sa part, Erlyne Antonella Ndembet Damas a remercié les participants pour l’intérêt qu’ils portent à cette question. Non sans manquer de rappeler la « nécessité pour les Etats de la sous-région de renforcer leurs commissions nationales des droits de l’Homme conformément aux principes de Paris prévus en annexe de la résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies 48/134 sur les institutions Nationales pour la promotion et la protection des droits de l’Homme », a déclaré le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux et Chargé des Droits de l’Homme. Les magistrats, avocats et journalistes sont attendus pour la suite des ateliers.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop