mercredi,23 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneGabon: lancement de l'atelier de renforcement des capacités des leaders de la...

Gabon: lancement de l’atelier de renforcement des capacités des leaders de la société civile du secteur santé

Le ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong a ouvert ce lundi 7 juin 2021, un atelier de renforcement des capacités à l’endroit des membres et leaders de la société civile du domaine de la santé. Il est question pour ces derniers de recevoir des rudiments qui leur permettront d’améliorer les prestations de santé de la mère et de l’enfant. Une initiative gouvernementale inscrite dans la droite ligne de la mise en œuvre du programme Gabon Égalité. 

C’est la salle multimédia du Centre hospitalier universitaire mère et enfant fondation Jeanne Ebori qui a accueilli le lancement de cet atelier qui se poursuivra jusqu’au vendredi 11 juin prochain. Durant 5 jours, différents leaders de la société civile recevront des rudiments qui leur permettront de lutter contre les inégalités encore observées dans le volet santé, notamment la santé de la mère et de l’enfant. 

Le programme Gabon égalité a pour objectif de réduire les inégalités femmes-hommes. Il compte 33 mesures portant sur l’amélioration des conditions de la femme au Gabon. En ce qui concerne le volet santé, il porte sur 3 mesures: la contraception et les visites prénatales, la lutte contre les cancers féminins et la promotion de la vaccination infantile. Selon le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, « ce sont ces principales mesures que le ministère de la Santé compte mettre en œuvre à travers le projet Gabon égalité pour l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant ». 

Cet atelier porte donc sur la formation des leaders, partenaires et membres de la société civile qui vont accompagner le ministère de la Santé dans la promotion de la contraception, des visites prénatales et de la vaccination infantile. Ce premier atelier a vu la participation de près de 33 associations et leaders communautaires, l’objectif étant de former une centaine au terme dudit atelier aux fins de remonter les indicateurs nationaux dans ce domaine spécifique. 

« Nous voulons réduire le nombre de femmes enceintes qui ne font pas toutes les visites prénatales, nous voulons augmenter le nombre d’enfants qui se vaccinent pour éviter les maladies qu’on peut éviter en se vaccinant. Nous voulons protéger la mère, protéger la femme,  protégér la jeune fille, mais aussi protéger l’enfant », a expliqué le ministère de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong. 

Laissez votre commentaire

BATIPLUS Batidays