mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon : lancement de la première phase de l'atelier APOI ce...

Gabon : lancement de la première phase de l’atelier APOI ce 3 décembre

Ce mardi 03 décembre 2019 s’est ouvert à Libreville l’atelier de redynamisation de la plateforme mise en place pour faciliter la mise en œuvre de l’Initiative pour l’huile de palme en Afrique (APOI). Cette rencontre qui réunira administration, ONG, secteur privé et instituts de recherche, a pour objectif d’identifier des actions concrètes pouvant contribuer à sa consolidation et à sa pérennisation. 

Organisé par la Direction générale de l’Agriculture, en partenariat avec Brainforest et le WWF, cet atelier sera l’occasion pour les parties prenantes du secteur, de préparer l’exécution d’autres activités du plan d’action APOI, notamment la prise en compte des Hautes Valeurs de Conservation (HVC) dans la réglementation nationale. 

Lors de son intervention, la chargée du suivi-évaluation de ce processus à Brainforest, Ida Navratilova Oye Obame a relevé l’importance de cette rencontre. « Nous pensons qu’une fois que toutes les conditions sont réunies, que la production de l’huile de palme au Gabon intègre les aspects sociaux et environnementaux, il n’y a pas d’inconvénient à participer à des initiatives ou accompagner le processus au niveau national », a-t-elle souligné. 

Il faut souligner que cette initiative d’envergure a pour but de soutenir la production d’une huile de palme durable, respectueuse de l’environnement et des droits sociaux, avec un faible impact sur les forêts tropicales d’Afrique Occidentale et Centrale. C’est ainsi qu’une plateforme nationale a été mise en place pour faciliter la mise en œuvre de l’initiative APOI localement et de donner les grandes orientations et conduire un plaidoyer pour le développement d’une filière agro industrielle d’huile de palme responsable. 

Lors de son intervention, le membre de World Wildlife Fund (WWF), Eugène Ndong Ndoutoume a décliné les grands axes dudit atelier. « Nous avons deux objectifs via cette rencontre. Il s’agit de la réalisation d’un diagnostic organisationnel, opérationnel et du financement de la plateforme nationale pour l’huile de palme durable. Mais aussi de présenter et amender le document de plaidoyer pour la prise en compte des Hautes valeurs de conservation (HVC) dans la réglementation nationale. Elle est purement technique »,a-t-il déclaré.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion