mardi,20 avril 2021
AccueilA La UneGabon: l’ambitieuse stratégie gazière de l’exécutif

Gabon: l’ambitieuse stratégie gazière de l’exécutif

Bien que possédant des actifs gaziers importants, le Gabon peine à tirer profit de ce dividende comme en témoigne les 1.3 milliard de m3 de gaz torché par an et le niveau actuel d’importations de gaz butane.  Conscient donc, à la fois de ces difficultés et de ce potentiel gazier, l’exécutif vient à travers la « stratégie gazière » présentée ce mercredi au siège de l’ANPI par les parties prenantes, de révéler ses ambitions avec notamment la mise en œuvre de trois projets catalyseurs.

Le remodelage des industries annoncé dans le cadre du Plan d’Accélération de la Transformation (PAT) 2021-23 passera-t-il par la filière gazière? C’est semble-t-il le souhait de l’exécutif au regard de la stratégie présentée ce mardi par les différentes parties prenantes. Il faut dire qu’avec un potentiel estimé à plus de 100 milliards de m3, le Gabon dispose d’un solide potentiel, mais encore inexploité.

En effet, alors que la dépendance à l’industrie pétrolière a mis en exergue la faible capacité de diversification de notre économie, l’exécutif a décidé de miser sur un secteur parallèle.  Celui-ci entend donc désormais, « accélérer la transformation structurelle de l’économie hors pétrole ». Pour ce faire, trois projets catalyseurs composent la stratégie gazière que compte déployer l’exécutif dans les prochains mois à travers cette Task-force.

Articulé autour de l’accélération de l’amélioration de l’approvisionnement du marché domestique en gaz butane, le premier de ces projets catalyseurs vise le développement local de cette industrie. Le deuxième, centré sur la réduction de 25% les importations de butanes à l’horizon 2022, devrait permettre à l’Etat de faire de substantielles économies. Quant au troisième, focalisé sur la liquéfaction de 70 000 m3/jour de gaz torché, il devrait notamment faciliter l’atteinte des objectifs de réduction de gaz à effets de serre tout en créant une nouvelle chaîne de valeur. 

Entre ambition débordante, volonté de « transformer l’économie » et mise en place d’un plan incitatif à l’exploration et au développement de la ressource gazière, l’exécutif espère faire de cette filière gazière, un véritable soutien à notre économie. Néanmoins, il pourrait se heurter à un véritable défi structurel, tant « les cours économiques du gaz et les conditions géologiques difficiles spécifiques au Gabon, ne permettent pas en l’état d’exploiter les ressources gazières des champs onshore de manière profitable » comme énoncé dans le document de cadrage relatif au PAT.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Bestheinfusion