vendredi,9 décembre 2022
AccueilA La UneGabon: Lambert Noël Matha, où vont les fonds tirés de la taxe...

Gabon: Lambert Noël Matha, où vont les fonds tirés de la taxe sur les ordures ménagères ?

Ecouter cet article

C’est sans aucun  doute la question que pourrait se poser le commun des Gabonais surtout au moment où la problématique de la gestion des ordures ménagères semble être devenue une équation insoluble pour le gouvernement. Une question qui mériterait une réponse du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur Lambert Noël Matha alors que selon la loi de finances initiale 2022 ce sont 7, 2 milliards de FCFA qui pourrait être collectés au titre de la « Redevance sur les ordures ménagères ». 

Instituée en janvier 2019 et entrée en application le 1er juillet de la même année avec pour objectif d’aider l’État à garantir la salubrité des villes, la taxe sur les ordures ménagères ou contribution à la collecte d’ordures ménagères, semble ne pas produire les effets escomptés.  Et pour cause, malgré l’instauration de cette taxe à laquelle est assujettie « toute personne physique ou morale disposant d’un contrat d’abonnement d’électricité, avec un taux fixé à 7% », des montagnes de déchets sont toujours visibles dans les artères du Grand Libreville et même dans plusieurs villes de l’intérieur du pays. 

Une situation déplorable, alors que le gouvernement avait présenté la mise en place de cette taxe comme une innovation positive au même titre que la taxe sur les jeux de hasard ou encore la redevance audiovisuelle et cinématographique (RAC). Des résultats médiocres qui ne manque d’ailleurs pas de susciter des interrogations sur la destination prise par ces fonds collectés depuis 2019.  

Un questionnement d’autant plus légitime, lorsqu’on sait que l’interruption répétée de la collecte des ordures par les opérateurs économiques spécialisés dans ce domaine est souvent consécutive au non-paiement par l’Etat des factures de ces derniers. Pour l’analyste économique Willy Ontsia, la défaillance pourrait également provenir du fait que cette « branche d’activité est gangrenée par la mal gouvernance, le système de surfacturation et de rétro-commission qui nuisent à l’efficacité de cette mission ». 

Autant d’éléments qui ne manque pas de susciter des questionnements surtout après la décision du Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda et son équipe de réquisitionner les Forces de sécurité et de défense pour le ramassage des poubelles, avec comme conséquence de susciter encore plus de suspicion sur l’usage des fonds issus de la « Redevance sur les ordures ménagères ». « Les Gabonais payent une taxe de 7% sur leurs factures d’électricité à la SEEG au titre de la contribution pour les ordures ménagères. Où est donc passé cet argent pour que nos soldats soient transformés en éboueurs ? », s’est d’ailleurs questionné le vice-président de l’Union nationale Jean Gaspard Ntoutoume Ayi.

Mondjo Mouega
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x