Gabon: l’Ambassade de Chine et la FAO veulent miser sur le développement agricole

HU Changchun l'ambassadeur de Chine au Gabon et Hélder Muteia Représentant FAO au Gabon © D.R

Souhaitant établir les bases d’une coopération fructueuse en Afrique centrale, le Bureau Sous régional de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour l’Afrique centrale et l’ambassade de chine au Gabon, ont convenu ce 8 mai 2019, d’établir des synergies en vue du renforcement de la coopération Sud-Sud en matière agricole au Gabon. Ainsi, l’organisation onusienne et l’Empire du milieu souhaitent établir un partenariat en faveur du développement de ce secteur.



C’est ce qui ressort de la rencontre de ce mercredi 8 mai entre les représentants de l’ambassade de Chine au Gabon et ceux de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour l’Afrique centrale. Souhaitant mutualiser leurs efforts en faveur du secteur agricole, ces deux institutions ont mis en perspective un « partenariat ».

En effet, dans un pays où le secteur primaire reste loin des standards en matière de création de richesses, et compte tenu de la volonté de la FAO d’éradiquer la faim, le développement du secteur agricole apparaît comme la solution la mieux adaptée. Dans cette optique, il est donc envisagé une « coopération Sud Sud en matière agricole au Gabon ».

Intégrant principalement « l’expérience et les appuis techniques et financiers de la Chine », ce partenariat pourrait être profitable au Gabon en boostant ces chaînes de valeur agricole. HU Changchun l’ambassadeur de Chine au Gabon et Hélder Muteia Représentant FAO au Gabon, compte donc à travers ce partenariat à venir, booster un secteur encore moribond au Gabon.

Laissez votre commentaire