dimanche,13 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneGabon: laissez-passer avec QR Code, la poudre de perlimpinpin de Matha et...

Gabon: laissez-passer avec QR Code, la poudre de perlimpinpin de Matha et Moussa Adamo ?

Annoncée lors de la conférence de presse gouvernementale du 12 février 2021 à Arambo, siège du ministère de l’Economie, puis réitérée à la faveur d’un communiqué de presse sur les antennes de Gabon 1ère, la mise en place d’un dispositif QR Code pour permettre l’authentification des laissez-passer délivrés conjointement par les ministres de l’Intérieur et de la Défense nationale ressemble plus à de la poudre de perlimpinpin de Noel Lambert Matha et Michael Moussa Adama. Pour cause, 5 mois après l’annonce, la mise en œuvre de cette mesure semble reléguée aux calendes grecs. 

Le gouvernement gabonais est-il définitivement passé maître dans l’art des effets annonce?  C’est la question que l’opinion est en droit de se poser. En effet, 5 mois après avoir fait le constat de ce que plusieurs personnes avaient réussi à se faire délivrer des laissez-passer par le canal de passe droit ou en falsifiant les signatures des deux ministres habilités par le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre la maladie à Coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus) présidé par le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, le gouvernement a annoncé la mise en place de laissez-passer avec QR Code. Depuis lors rien n’est fait. De quoi penser à un énième jet de poudre de perlimpinpin. 

Après avoir annoncé  l’incorporation de QR Codes « authentifiables aux check points » à l’opinion nationale devant le Premier ministre et les autres membres du gouvernement impliqués dans la stratégie de riposte contre le covid-19, en direct sur plusieurs chaînes de télévision et médias en ligne,  Noel Lambert Matha et Michael Moussa Adama se sont murés dans un silence assourdissant. Résultats des embouteillages au-delà de l’heure du début du couvre-feu, chaque automobiliste présentant un laissez-passer dont l’authentification se fait au gré des agents. 

Toute chose qui laisse perdurer l’incivisme et le désordre qui prévaut sur le Grand Libreville et dans les autres grandes villes de l’intérieur du pays à l’approche du couvre-feu. Attendu comme une innovation l’incorporation de codes QR sur les laissez-passer apparaît aujourd’hui commme un éléphant blanc de plus. Un montage de toute pièce rendu public par le premier flic du Gabon Noel Lambert Matha, d’un air tellement rassurant et autoritaire de son légendaire  « force reste à la loi » et qui n’honore pas le gouvernement de la République. 

Si dans les faits, la lassitude est perceptible auprès des populations sur l’observation des mesures barrières édictées en riposte à la propagation du coronavirus sur le territoire national, il reste que l’avènement des variants britanniques, sud-africains, brésiliens et indiens doivent laisser en alerte le gouvernement et donc la mise en place effective d’un tel dispositif reste nécessaire pour juguler les fraudeurs et garantir l’autorité et la crédibilité de l’exécutif.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance