mardi,6 décembre 2022
AccueilA La UneGabon: l’âge de départ à la retraite bientôt relevé à 62 ans?

Gabon: l’âge de départ à la retraite bientôt relevé à 62 ans?

Ecouter cet article

C’est l’une des propositions contenues dans l’étude actuarielle des régimes de retraite gérés par la Caisse des pensions et de prestations familiales (CPPF) des agents de l’Etat. En effet, réalisée par le cabinet Finactu du 12 octobre au 30 décembre 2021 cette réforme emporte l’éventuelle hausse de l’âge de départ à la retraite à 62 ans mais également du taux de cotisation afin de garantir des pensions élevées.

Sur instruction du chef du gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda, le ministre de la Santé le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, a présidé le mercredi 23 février 2022, la séance de restitution du rapport de l’étude actuarielle des régimes de retraite gérés par la Caisse des pensions et de prestations familiales (CPPF) des agents de l’Etat. Une grande messe qui a consisté à faire la présentation générale et détaillée de ladite réforme qui vise à rendre plus performant le régime de la sécurité sociale dans notre pays.

Faisant l’économie de cette étude d’envergure, Ghita Lamriki, manager du cabinet d’études Finactu a mis l’accent sur une annonce très attendue. « L’âge de départ à la retraite qu’on préconise de porter à 62 ans », a-t-il indiqué à ce propos. Si la ficelle semble trop grosse pour l’instant, il n’en demeure pas moins qu’en cas de mise en application, cette réforme aura une incidence sur la durée d’immatriculation qui devrait dès lors avoisiner 25 ans tel que préconisé lors des assises de la Chambre de commerce de Libreville en 2017 sous la conduite de feu Emmanuel Issoze.

Par ailleurs, l’étude préconise une augmentation légère du taux de cotisation, la modification du salaire de référence et de l’assiette de cotisation, la légère réduction du taux d’annuité et l’âge de référence. Il va sans dire qu’il aurait une réforme paramétrique, la mise en place d’un régime de retraite complémentaire et la réforme institutionnelle pour garantir l’autonomisation financière et administrative de la CPFF. Outre ces questions de l’heure, l’étude met en exergue l’arrimage au nouveau système de rémunération (NSR) voulu depuis 2015.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x