dimanche,27 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon : l’Agasa ferme plusieurs boulangeries et patisseries d’Owendo pour non-conformité

Gabon : l’Agasa ferme plusieurs boulangeries et patisseries d’Owendo pour non-conformité

La Direction des contrôles et de l’inspection sanitaire et phytosanitaire de l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) a lancé le jeudi 30 janvier 2020 dernier une vague de contrôles de conformité sanitaire au sein de plusieurs boulangeries et pâtisseries sises dans la commune d’Owendo. Suite aux non-conformités décelées au sein de la majorité de ces établissements inspectés, les agents sanitaires ont procédé à des mises sous scellés et des saisies de matériels de fabrication.

C’est dans le cadre de sa mission de protection des consommateurs que l’Agasa a lancé récemment la campagne d’inspection des boulangeries-pâtisseries dans la province de l’Estuaire. Pour cette première phase, la Direction des contrôles et de l’inspection sanitaire et phytosanitaire a déployé ses agents dans la commune d’Owendo où la vétusté du matériel de production et les problèmes d’hygiène ont constitué les principaux maux relevés auprès de ces établissements commerciaux. 

En effet, selon les contrôleurs de l’Agasa « plusieurs boulangeries ne respectent pas les exigences en termes d’hygiène ». Poubelles mal entretenues, présence gênante d’eaux usées à proximité des machines de production de pain favorisant le développement d’un écosystème peu reluisant peuplé de rats et de cafards. A cela s’ajoute l’inobservation des équipements de protection individuelle (EPI) lors du processus d’enfarinement par exemple. L’agasa n’a pas manqué de signaler aux opérateurs économiques la nécessité d’optimiser leur mode de conditionnement des produits finis. 

Soucieuse de la santé des consommateurs et résolument tournée vers l’assainissement des produits mis sur le marché de consommation finale, l’Agasa a, compte tenu des multiples non conformités décelées, procédé à la mise sous scellés de bon nombre de boulangeries. D’autres par contre ont été sommées de changer leurs outils de production tenant puisque, les anciennes machines jugées vétustes par les contrôleurs sanitaires, ont été saisies afin d’être détruites. 

Une perspective encourageante quand on sait que la plupart de ces boulangeries ont produit du pain dans des conditions peu orthodoxes pendant plusieurs années sans prendre en compte la santé de leur clientèle. La prochaine phase devrait se dérouler sur Libreville, l’agglomération qui concentre près de 80% de part de marché des établissements de boulangeries et pâtisseries. Les tenanciers de ces commerces sont donc avertis.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt