mercredi,18 mai 2022
AccueilDerniers articlesGabon: l'AGANOR outille les artisans sur les normes rendues d’application obligatoire

Gabon: l’AGANOR outille les artisans sur les normes rendues d’application obligatoire

Ecouter cet article

C’est du mardi 22 au vendredi 25 février 2022 que l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor) a organisé un programme national de formation des artisans portant sur la vulgarisation des normes rendues d’application obligatoire. Pour Abdu Razzaq Guy Kambogo, son Directeur général, l’objectif visé était de familiariser les fabricants locaux aux exigences commerciales en termes de qualité, d’hygiène et de conditionnement de produits en vue de les rendre compétitifs.

C’est la salle de conférence de l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI-Gabon) qui a servi de cadre au programme national de formation des artisans portant sur la vulgarisation des normes rendues d’application obligatoire. À cet effet, plusieurs dizaines de fabricants issus des domaines de l’agroalimentaire, du cosmétique, de la restauration touristique et du BTP ont répondu présent à ce rendez-vous. Pendant 4 jours, les experts de différents domaines susmentionnés ont présenté les rouages nécessaires à une production saine et compétitive.

Il s’agit entre autres des règles d’hygiène alimentaire, des modes de conditionnement, la qualité des produits à mettre en vente mais également la procédure de certification. Le but étant d’aboutir à la définition des produits « Made in Gabon » capables de se frayer une place dans les rayons des centres commerciaux de renom mais aussi d’être exportés vers l’international. Présent en lieu et place du ministre du Commerce empêché, le Directeur général à l’artisanat n’a pas masqué sa satisfaction quant au déroulement de ces formations qui tombent à point nommé dans un contexte économique où l’État désire réduire ses importations.

« Je salue  cette belle initiative qui vient en appui aux efforts déjà consentis par notre pays pour la valorisation du secteur de l’artisanat (…) Je suis convaincu que le programme national de formation des artisans aux normes rendues d’application obligatoire demeure une opportunité pour les artisans gabonais pour un meilleur accès de leurs produits au marché national, sous-régional et africain », a déclaré Alain Batchielily. Pour sa part, le Directeur général de l’Aganor,  Abdu Razzaq Guy Kambogo, a précisé que ladite formation n’était qu’une étape devant aboutir à la certification des produits du terroir.

D’ailleurs, ce précieux sésame qui atteste que l’artisan respecte les normes de fabrication sera fixé au prix unique de 200.000 FCFA. Un montant qui peine encore à faire l’unanimité chez la cible concernée qui le juge quelque peu élevé. Et ce, bien que la majorité des participants s’est dite parée à s’y soumettre pour être en phase avec la réglementation en vigueur et accroître sa visibilité dans le marché.

« C’est vrai que sur le coup c’était un choc parce que c’est quand même beaucoup d’argent qu’il faut dépenser. Mais avec les perspectives d’avenir, ça vaut la peine de faire cet effort de me mettre aux normes, et espérer ainsi un jour conquérir le marché international », a indiqué la responsable des produits Ekama. Une initiative à pérenniser tout en élargissant les autres secteurs d’activité.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Global Media Time Gif
Enami Shop