Gabon: l’affaire Ministère public contre Blaise Wada renvoyée au 20 mars

La salle d'audiences correctionnelles du tribunal de Libreville © GMT

Dès l’ouverture du procès Ministère public contre Blaise Wada, l’affaire a été renvoyé au 20 mars prochain par la présidente séance, la juge Paulette Ayo Mba épouse Akolli pour permettre aux avocats du prévenu de prendre connaissance des éléments à charge contenus dans le dossier pour mieux assurer la défense de leur client.



Ce jeudi 15 mars 2018 à 10 heures 30 minutes, a débuté sous une averse qui occasionné des inondations et des éboulements, le procès de Blaise Wada, ancien coordinateur général de l’Unité de coordination des études et des travaux (UCET), qui avait en charge le suivi et l’exécution des travaux d’aménagement des bassins de versant qui devait soulager tant soit peu les librevillois.

En détention préventive à la prison centrale de Gros Bouquet dans le premier arrondissement de Libreville, Blaise Wada avait été arrêté début janvier 2017, quelques jours après le lancement de l’opération main propres dite “Mamba”, Il accusé d’avoir détourné deniers publics à hauteur de plus de 1,7 milliard de Fcfa.

Ce procès marque le début d’un long feuilleton qui se poursuivra avec les affaires Magloire Ngambia, Etienne Dieudonné Ngoubou, Paul Mapessi, Grégoire Bayima, Landry Patrick Oyaya et Léon Ndong Nteme. En attendant le 20 mars prochain, date de renvoi de l’audience, le prévenu a regagné «Sans famille».

Laissez votre commentaire