lundi,6 février 2023
WEB_BICIG_12-14_CréditFêteÀLaCarte_729x94px
AccueilA La UneGabon: l'Aéroport de Libreville teste sa sûreté et sa sécurité

Gabon: l’Aéroport de Libreville teste sa sûreté et sa sécurité

Ecouter cet article

Ce mardi 29 novembre 2022, l’Aéroport international Léon Mba de Libreville (ADL) a accueilli un « exercice général des plans d’urgence et de gestion des crises» organisé par Gabon Special Economic Zone (GSEZ) Airport, en collaboration avec tous les acteurs de la plateforme aéroportuaire. Une opération qui avait pour objectif de tester sa sûreté et sa sécurité au sein de cette infrastructure aéroportuaire. 

Cette opération qui a réuni des entités telle que l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), l’Agence pour la sécurité et la navigation aérienne en Afrique et Madagascar (ASECNA), Handling partner Gabon (HPG Gabon), le Bureau d’enquête incident et accident d’aviation (BEIAA), la Brigade de Gendarmerie du transport aérien (BGTA) ou encore la compagnie aérienne Afrijet, s’inscrit dans le cadre du respect de réglementation aéronautique en vigueur au Gabon, relative à la conception et à l’exploitation des aérodromes, et par l’Organisation l’aviation civile internationale (OACI). 

Il s’agissait donc de déterminer « les responsabilités et les moyens pour faire face à une situation d’urgence survenant sur l’aérodrome ou dans son voisinage ». A terme, il était question de « limiter au maximum les conséquences d’une telle situation sur les vies humaines et les activités courantes ». Une opération qui a duré deux heures d’horloge et qui a permis de faire un tour d’horizon des dispositifs de sûreté et de sécurité.

Au nombre de ces dispositifs on peut citer entre autres les problèmes de communication, l’insuffisance des personnels, les temps de réaction des différents services, le manque de collaboration, l’absence de voies d’accès appropriées pour les véhicules des pompiers.  Pour  la directrice générale de l’Anac, Nadine Nathalie Anato, il était question de « tester la réactivité des uns et des autres. Ce que nous voulons, c’est la performance. Il est nécessaire que nous améliorons nos performances ».

Mondjo Mouega
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x