lundi,23 mai 2022
AccueilA La UneGabon: l'administration carcérale annonce l'ouverture d'une enquête après la mort d'un détenu

Gabon: l’administration carcérale annonce l’ouverture d’une enquête après la mort d’un détenu

Ecouter cet article

C’est par le biais d’un communiqué daté de ce mardi 3 mai 2022 que le Commandant en chef de la Sécurité pénitentiaire a fait toute la lumière sur les circonstances ayant conduit au décès du détenu Gloire Emmanuel Mouanda le dimanche 1er mai dernier. À cet effet, le Général de division Jean-Germain Effayong-Onong,a  annoncé l’ouverture imminente d’une enquête judiciaire tout en présentant ses condoléances à la famille éplorée.

On en sait davantage sur le départ tragique du détenu Gloire Emmanuel Mouanda passé de vie à trépas dans la journée du dimanche 1er mai 2022 à 10h25. Dans un communiqué rendu public ce jour, le Commandant en chef de la Sécurité pénitentiaire relate succinctement les faits. « Une altercation est intervenue entre deux (.2) détenus dans l’un des quartiers de la détention masculine de la Prison Centrale de Libreville. Suite à cette altercation, le détenu MOUANDA Gloire Emmanuel  a perdu la vie », a-t-il souligné.

Une version officielle qui vient tordre le cou aux diverses versions distillées sur la toile. D’ailleurs, le Général de division Jean-Germain Effayong-Onong a précisé que ses équipes n’ont ménagé aucun effort pour tenter en vain d’empêcher l’irréparable. « Aussitôt informés, les responsables de la Prison Centrale ont pris toutes les dispositions en vue d’en informer la famille du disparu avant de procéder au transfert de la dépouille dans une maison des pompes funèbres », a-t-il indiqué. 

Par ailleurs, le patron de l’univers carcéral dans notre pays a d’ores et déjà annoncé la couleur. « Une enquête a été ouverte en interne en vue d’établir les circonstances exactes de cet incident malheureux », a-t-il conclu. Notons qu’il s’agit d’une énième perte en vie humaine dans les geôles de Gros-bouquet. Il est judicieux de préciser que ce départ prématuré d’un détenu sous la tutelle remet au goût du jour la question de la sécurité et des conditions de détention au Gabon. Un projet sur lequel semble s’asseoir Erlyne Antonella Ndembet Damas.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Global Media Time Gif
Enami Shop