Gabon : l’ADGA de la GOM arrêté, Patrichi Tanasa introuvable !

Gabon Gabonmediatime Patrichi Tanasa Mbadinga Goc Gabon
L'ancien ADG de la GOC Patrichi Tanasa Mbadinga © D.R

La justice semble s’être lancée dans une vaste campagne visant à faire la lumière sur la gestion de la majorité des régies financières du pays. Après les arrestations de Renaud Allogho Akoue, le mercredi 13 novembre dernier, puis celle hier d’Ismaël Ondias Souna, nous apprenons de sources concordantes que l’Administrateur directeur général adjoints de Gabon Oil Marketing Jeremy Ayong vient d’être interpellé par les forces de l’ordre et de défense. Patrichi Tanasa l’ADG de la GOC serait lui en cavale. 


La chasse est ouverte pourrait titrer un journal,  tant l’activité ces derniers jours des éléments de la Direction générale de la recherche de la gendarmerie nationale, visant à mettre sous les verrous les différents dirigeants des régies financières sur lesquelles pèsent des suspicions de malversations est  particulièrement importante. Depuis une semaine, des anciens responsables d’entreprises publiques et parapubliques depuis le Conseil des ministres du 7 novembre 2019 font concomitamment l’objet d’interpellations avec pour tous ou presque, les mêmes chefs d’accusations à savoir,  malversations financières et détournements de fonds publics.    

Après les interpellations de l’ancien directeur général de la Cnamgs, Renaud Allogho Akoue et de la Société équatoriale des mines (SEM) Ismael Ondias Souna, il semblerait que l’Administrateur directeur général adjoint de Gabon Oil Marketing (GOM), Jeremy Ayong vient d’être arrêté par les forces de défense. Patrichi Tanasa Mbadinga, l’ADG de la GOC,  introuvable pour l’heure serait activement recherché par la DGR.  

Lire aussi : Gabon : Jeremy Ayong aux arrêts, Léandre Anoue Kiki libre ! 

Des arrestations successives qui se font toutefois sans communication préalable, mettant ainsi à l’écart le peuple gabonais qui se doit d’être pourtant informé par le procureur de la République de la teneur et des objectifs desdites interpellations. Cette culture de la justice spectacle très présente dans notre pays a souvent montré ses limites en ce sens que rares sont les procédures qui après toute cette agitation, arrivent à leur terme. Nous y reviendrons. 

Laissez votre commentaire