vendredi,25 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: la ZES de Nkok réfute les accusations «d’esclavage» de Human Rights...

Gabon: la ZES de Nkok réfute les accusations «d’esclavage» de Human Rights Watch

Alors qu’un communiqué de Human Rights Watch paru ce vendredi 26 avril faisait état de « potentiels cas d’esclavage et de restriction des libertés individuelles des travailleurs » au sein d’une unité de transformation basée à Nkok, la direction de cette zone franche a tenu à réagir. Ainsi, à travers un communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Média Time, l’Administrateur général de la Zone Economique Spéciale de Nkok a réfuté ces allégations.

C’est ce qui ressort du communiqué de presse de l’Administrateur général de la Zone Économique Spéciale de Nkok, Igor Simar, publié ce samedi 27 avril et parvenu à la rédaction de Gabon Média Time. Faisant suite au communiqué publié par Human Rights Watch ce vendredi 26 avril, l’administrateur général de cette zone franche située en périphérie de Libreville a tenu à réagir, tout en clarifiant la situation.

En effet, alors que Human Right Watch soulignait de « potentiels cas d’esclavage, de restriction des libertés individuelles des travailleurs, ainsi que la précarité du travail au sein d’une unité de transformation du bois basée dans la Zone Economique Spéciale de Nkok (ZES) », celleci, après une « inspection inopinée » sur le site de la société Accurate Industries, réfute en bloc ces allégations.  

Profitant de cette « inspection » pour notamment discuter avec plusieurs employés et vérifier les éventuelles restrictions qu’ils auraient pu avoir en termes de mobilité, l’administrateur général de la ZES de Nkok a ainsi pu évaluer les conditions de travail de ces agents. Il en ressort de cette visite, que la direction de la ZES de Nkok, « ne corrobore pas les affirmations des Nations unies à ce stade ».

De plus, tout en soulignant que « les employés expatriés résident dans des logements disposant de toutes les commodités », l’administrateur général de la ZES de Nkok, a tenu à rappeler que « que le gouvernement gabonais est très soucieux du respect des droits fondamentaux de l’Homme dans la question des conditions de travail ». A noter que  les conclusions des autorités indiennes saisies à cette fin, seront livrées très prochainement.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt