mardi,20 avril 2021
AccueilDerniers articlesGabon: la voie express obstruée par des pneus

Gabon: la voie express obstruée par des pneus

La nuit du jeudi 18 février a été très mouvementée. En effet, le concert des casseroles lancé depuis le mercredi 17 février 2021 a viré en affrontements entre les populations et les forces de sécurité et de défense. Ce qui a eu pour conséquence de bloquer la circulation sur la voie express du fait causant un énorme bouchon.

La nuit du jeudi 18 février a été celle du second concert des casseroles. Ce mouvement pacifique dont le but est de faire entendre la désapprobation en cognant des ustensiles de cuisine a dégénéré. Dans certains quartiers de la capitale gabonaise des altercations ont éclaté entre riverains et forces de l’ordre.

Les populations estimant semble-t-il que le son des ustensiles n’étant pas suffisant sont massivement descendus dans les rues en cassant des kiosques et en brûlant des pneus sur la voie publique. Cet acte perpétré après les heures du couvre-feu a eu une incidence indéniable sur le trafic routier notamment au niveau de l’axe échangeur pk5- Awendjé. On pouvait ainsi voir des véhicules qui se frayaient un chemin en prenant le soin d’éviter les débris faits par les casseurs.

Face à cette situation pour le moins difficile, d’autres se questionnent sur le bien-fondé de ce couvre-feu qui, au lieu de protéger les individus, les poussent à une révolte. Au-delà de ce que beaucoup considèrent comme du tintamarre, le gouvernement saura-t-il entendre les cris d’alarme qui ne demande qu’un allègement des mesures qui mettent à l’arrêt et au chômage de nombreux secteurs d’activités et des personnes. Le conseil de ministre de ce vendredi 19 février apportera peut-être des réponses aux diverses interrogations des Gabonais qui n’espèrent qu’un retour à la normale des activités.

Laissez votre commentaire

Andy Marvinehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux qui a, à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Bestheinfusion