Gabon: la traversée du désert des employés de l’ANGTI se poursuit

Gabon Gabonmediatime 13 (27)
Les agents de l'ANGTI mis en congé technique en sit-in © D.R.

Entre la mise en congé technique de 105 employés, la non-régulation des cotisations sociales de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) entre autres, ainsi que le départ définitif du DGA et du DRH, les employés de l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI) sont dans la tourmente. Face à toutes ces inégalités, le personnel a donc décidé de rentrer dans une grève illimitée à compter de ce vendredi 19 juillet 2019. 



La grève est déclarée au sein de la l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI), pour une durée illimitée. C’est la principale information qui ressort d’une note signée des délégués du personnel datant du jeudi 18 juillet 2019 et dans laquelle il est indiqué que la grève illimitée des agents aura débuté ce vendredi 19 juillet 2019. Les négociations entre les employés et le directorat de l’ANGTI pour tenter de remettre le calme durant la période de préavis de grève ont été infructueuses.  

Les revendications des employés de l’ANGTI à l’origine de cette grève illimitée sont nombreuses. Il s’agit entre autres des conditions de mise en congé technique arbitraire de 105 employés, le non versement de leur cotisations CNSS et CNAMGS depuis un an, le non paiement des allocations CNSS depuis un an et le non versement de leurs impos depuis un an. A cela s’ajoute l’exigence du départ définitif du directeur général adjoint, Catherine Massard et de Bertrand Adzomo, directeur des ressources humaines, lit-on dans cette note. 

Par ailleurs, si le directorat de l’ANGTI peine à régulariser les conditions économiques et sociales de ses employés en évoquant une situation financière globale difficile, il faut noter que ces inégalités ne concernent que les simples délégués de la boîte selon certaines indiscrétions. « Aucun haut cadre ne figure dans la liste des 105 employés mis au chômage technique. Seuls les délégués y figurent », a confié un employé à Gabon Media Time. 

Lise Bivigou

Laissez votre commentaire